Recherche de sensations et alexithymie dans différents types de jeu : comparaison entre des joueurs pathologiques, réguliers et occasionnels

par Céline Bonnaire

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Catherine Bungener et de Isabelle Varescon.


  • Résumé

    L'objectif principal de cette recherche est d'étudier le trait de personnalité "recherche de sensations" et l'alexithymie (en lien avec la dépression) chez des joueurs s'adonnant à différents types de jeu (les courses de chevaux sur les hippodromes, les machines à sous et les jeux traditionnels : roulette et cartes). Notre hypothèse de travail postule que les niveaux de recherche de sensations (SSS - forme V) et d'alexithymie (TAS-20) varient en fonction du type de joueurs (pathologiques, réguliers et occasionnels) et du type de jeu étudié. Ainsi les joueurs pathologiques d'hippodromes (n=42), qui s'adonnent à des jeux actifs, ont les scores de recherche de sensations les plus élevés et sont les plus alexithymiques. Les joueurs pathologiques de machines à sous (n=27), qui s'adonnent à des jeux passifs, sont quant à eux des bas chercheurs de sensations, ils sont alexithymiques et ont les scores de dépression les plus élevés. Les joueurs pathologiques de jeux traditionnels (n=15), catégorie intermédiaire, n'ont pas des scores élevés sur ces dimensions. Les résultats confirment la nécessité de créer des sous-groupes de joueurs. Certaines formes de jeux appellent des individus présentant des caractéristiques bien spécifiquent. La prise en charge des joueurs pathologiques doit tenir compte de cette typologie afin d'adapter au mieux les protocoles psychothérapeutiques.

  • Titre traduit

    Sensation seeking and alexithymia in different types of game : comparison between pathological, regular and occasional gamblers


  • Résumé

    The aim of this research is to study the sensation seeking personality trait and alexithymia (and his link to depression) in gamblers who play different types of game (horse racing at the racetrack, fruit machine and casino games : roulette and cards). Our working hypothesis postulates that scores on sensation seeking (SSS-form V) and alexithymia (TAS-20) scales may vary depending on types of gamblers (pathological, regular and occasional) and types of game. Pathological gamblers who go to the racetrack (n=42), playing active games, have the highest scores on sensation seeking and are the most subject to alexithymia. Pathological gamblers of fruit machine (n=27), playing passive games, are low sensation seekers, they are alexithymic and have highest score of depression. Pathological gamblers of casino games (n=15), a mid class, are not performing well on these scales. These findings are consistent with the idea of identifying distinct subgroups of gamblers. Some people showing typical features could be attracted by some specific sort of games. Therefore treatment of pathological gamblers should take into account this typology to be more efficient.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (369-48 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 312-369

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11292
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.