Langue et registre(s) : illustration par l'indice d'usage familier

par Laurence-Lola Devolder

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Aziza Boucherit.

Soutenue en 2007

à Paris 5 .

Le jury était composé de Françoise Gadet, Pierre Corbin, Jackie Schön.


  • Résumé

    Cette recherche se propose d'appréhender la notion de familiarité lexicale et plus largement de registre de langue, à partir d'un corpus dictionnairique de verbes familiers, dans une perspective énonciative et lexicologique. L'objectif est de mettre au jour les critères (sociolinguistiques, morphologiques, sémantiques, et syntaxiques) qui font de ces structures linguistiques des réalisations perçues comme non-conventionnelles. Corrélativement, il s'agit de déconstruire les mécanismes (extra-)linguistiques susceptibles de produire un "effet familier". La diversité des méthodes d'analyse font l'originalité de cette étude et s'avèrent nécessaires à la description d'un objet lexical non-standard. L'hypothèse générale avancée est qu'au-delà d'une lecture strictement sociolinguistique, la variation registrale assure une fonction linguistique au sein du système, notamment en venant combler les "vides" laissés par la norme, selon laquelle tout ne se dit pas et tout ne peut pas se dire.

  • Titre traduit

    Language and register(s) : an illustration through the "colloquiality usage" index


  • Résumé

    Our research aims at a better understanding of the concept of « lexical colloquiality », and more generally of what is a register of language, through the analysis of informal verbs taken from a dictionary corpus. Our goal is to highlight the sociolinguistic, morphological, semantic and syntaxic criteria that cause these linguistic structures to be perceived as non-conventional creations. Correlatively, our aim is to deconstruct the (extra-)linguistic mechanisms that are likely to cause a « colloquial effect », ie to induce a reduction of the interlocutive distance. To reveal the full complexity and understand a non-standard lexical object, the use of various approaches was necessary. Our general hypothesis is that, beyond a strictly sociolinguistic conceptualization of the issue, the « registral » variation has a linguistic function within the system. Indeed, it fills the gaps authorized by the norm, which states that you cannot say everything and that some things cannot be said.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (382 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 263-281. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11908
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.