La révolution des mouvements : gymnastique, morale et démocratie au temps d'Amoros (1815-1848)

par Thierry Arnal

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Georges Vigarello.

Soutenue en 2007

à Paris 5 .


  • Résumé

    Le XIXe siècle voit naître la gymnastique moderne. En France, la méthode d’Amoros qui associe des mouvements analytiques à des chants moraux, connaît, dès 1816, un certain succès. Celle-ci, constitutive d'un projet politique libéral, doit être vue comme un produit des Lumières et des idéaux de la Révolution Française ; comme un écho à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Elle est une véritable Révolution des mouvements qu'Amoros organise à partir d’une redéfinition des rapports du physique et du moral et d’une conception naturelle de la morale, inspirées du discours des Idéologues. Sur ces bases, Amoros présente sa méthode en outil essentiel des projets éducatifs faisant reposer tout espoir de réforme sociale sur une réforme de moeurs. Ainsi conçue, la gymnastique amorosienne révèle sa fonction essentielle : édifier un homme nouveau, un citoyen moderne et vertueux. Seul capable de rendre pensable l’instauration durable d’un ordre démocratique.

  • Titre traduit

    The revolution movement : gymnastics, morality and democracy at the time of Amoros (1815-1848)


  • Résumé

    Modern gymnastics go back to the nineteenth century. In France, as early as 1816, Amoros’s method, which brings together analytical movements and moral songs, meets with some success. This method, the base on which Amoros founds a liberal political project, must be considered a by-product of the “Lumières” and the ideals of the French Revolution, as an echo of the French Declaration of Rights. It is an authentic movement revolution Amoros organises, by redefining the relationship between physical and moral well-being and a natural conception of morality, inspired by the discourse of the Ideologists. Amoros thereby presents his method as an essential tool for educational projects basing any hope of social reform on moral reform. Therein lies the essential function of Amorosian gymnastics: building a new man, a modem and virtuous citizen, who alone can make a long-lasting democracy conceivable.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par l'Harmattan à Paris

La révolution des mouvements : gymnastique, morale et démocratie au temps d'Amoros, 1818-1838


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (370 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 299-320. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?