Le logement dans la Chine urbaine contemporaine : un lieu d'analyse stratégique pour les pratiques de consommation de la nouvelle classe moyenne cantonaise

par Anne-Sophie Boisard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Desjeux.

Soutenue en 2007

à Paris 5 .

Le président du jury était Pierre-Noël Denieuil.

Le jury était composé de Dominique Desjeux, Pierre-Noël Denieuil, Gilles Guiheux, Thierry Sanjuan, Rigas Arvanitis.


  • Résumé

    Il s’agit dans cette thèse de mener une étude qualitative détaillée des modes de vie des Cantonais de la classe moyenne au travers de leurs pratiques de consommation (décoration du logement, consommation de jouets). Par la conjonction de l’accession à la propriété et de l’augmentation des revenus, les Cantonais de la classe moyenne investissent une plus grande partie de leur budget dans la consommation, que ce soit pour décorer leur logement ou pour s’équiper en électroménager ou bien encore pour offrir à leurs enfants de nouvelles formes de loisirs. Nous postulons que la différenciation entre les nouvelles classes sociales chinoises ne s’exprime plus seulement dans les rapports de production, mais aussi dans les comportements de consommation. Dans un contexte de hausse du pouvoir d’achat, les formes d’enrichissement restent inégales et il est possible de considérer la consommation comme un indicateur d’inclusion sociale. Nous faisons l’hypothèse que ces nouveaux objets et espaces de la vie quotidienne, reconfigurés par l’offre commerciale, sont des marqueurs de différenciation sociale, et des passages scandant les différentes phases du cycle de vie des Chinois urbains.

  • Titre traduit

    Housing in contemporary urban China : a strategic place for an analysis of the new Cantonese middle-class' consumption


  • Résumé

    The objective of this thesis is to undertake a detailed qualitative study of the ways of life of the new Cantonese middle class through their practices of consumption related on housing (decoration, do-it-yourself) and children (consumption of toys). Owing to the accession to home-ownership and increase in their income, the Cantonese middle class invest a greater part of their income in consumption, so that they can decorate their flat in a more comfortable way, or buy electric household appliances or even offer to their children new forms of leisure. We postulate that differentiation between the new Chinese social classes is not only expressed in the production relations, but also in consumption behaviours. The discrimination of the social classes can be observed through the system of objects and the material culture. In a context of rise of the purchasing power, the forms of enrichment remain unequal and it possible to regard consumption as an indicator of social inclusion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (429 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 402-412. Glossaire

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10416
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.