Chicanos : l'invention d'une communauté à l'époque contemporaine : recherches sur l'engagement politique, la culture et l'imaginaire

par Sarah Ouaja

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bernard Valade et de Walter R. Allen.

Soutenue en 2007

à Paris 5 , en partenariat avec Groupe d'étude pour l'Europe de la culture et de la solidarité (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Francis Affergan.

Le jury était composé de Bernard Valade, Walter R. Allen, Francis Affergan, Bruno Péquignot, Patrick Watier.


  • Résumé

    Cette thèse de sociologie propose d’étudier la construction de la communauté chicana aux Etats-Unis en choisissant comme prisme d’analyse les liens entre l’engagement politique, la création et l’identité communautaire. Le détour historique, qui remonte à la conquête d’une partie du Mexique par les Etats-Unis, permet d’appréhender les mécanismes de constitution du groupe, du sentiment d’appartenance et de l’être en commun, pour comprendre l’aboutissement de la culture chicana aujourd’hui comme une « monde tiers » au sein de l’ensemble étasunien. Cette thèse analyse l’originalité de la construction de la communauté et de l’identité chicanas à travers la création artistique, autour de la reconstruction d’un passé aztèque et d’un nationalisme culturel basé sur la revendication que «nous n’avons pas traversé la frontière, c’est la frontière qui nous a traversés», afin de comprendre comment, aujourd’hui, être Chicano est devenu un réel engagement, un positionnement politique, un style. Un mode de vie et une culture qui se nourrissent de l’imaginaire et de la création.

  • Titre traduit

    Chicano : a contemporary invention of community : search for political engagement, culture and imaginary


  • Résumé

    This thesis on sociology proposes to study the construct of the Chicano community in the United States by choosing as an analytical prism the bonds between political engagement, creation and the community identity ; an historic detour, going back to perceive the mechanisms of the construction of the group, the sentiment of belonging, and the common existence, in order to understand the end result of the Chicano culture today as a “third world” inside the American totality. This thesis analyzes the originality of the construction of this community and of the Chicano identity through artistic creation, around the reconstruction of an Aztec past, and a cultural nationalism based on the claim that “we didn’t cross the border, the border crossed us”, in order to understand how today, being Chicano has become a real engagement, a political positioning, a style, a way of like and a culture which are nourished by imagination and creativity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (505, 119 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 462-496. Filmogr. p. 498-500. Sites internet p. 497 (vol. 1)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10452
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.