Le japonisme de Giuseppe de Nittis, peintre italien en France à la fin du XIXe siècle

par Manuela Moscatiello

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Flora Blanchon.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .


  • Résumé

    Pour illustrer l’intérêt que l’art japonais suscita auprès des artistes occidentaux de la deuxième moitié du XIXe siècle, le cas de Giuseppe De Nittis (1846-1884), peintre italien venu s’installer à Paris en 1868, est exemplaire. Devenu un artiste à succès en l’espace d’une décennie, De Nittis fit son entrée dans les milieux artistiques et intellectuels. Son salon devint un des endroits les plus célèbres de la ville. Parmi ses convives, on comptait les amateurs les plus passionnés et les principaux collectionneurs d’art japonais de l’époque. L’artiste italien constitua une collection très raffinée d’art d’Extrême-Orient comprenant des oeuvres remarquables comme un kakemono de Watanabe Seitei (1851-1918), artiste japonais arrivé en France lors de l’Exposition universelle de 1878. Pendant son séjour à Paris, Seitei fit des démonstrations de peinture japonaise qui laissèrent un souvenir vivant chez tous ceux qui eurent, comme De Nittis, la chance d’y assister. Les précieux renseignements rapportés dans l’inventaire après décès du peintre, d’autres informations récupérées dans des notes inédites rédigées par lui, et également les témoignages littéraires, nous ont permis de reconstituer le cadre japonisant où De Nittis avait vécu et de remonter aux objets artistiques orientaux dont il aimait s’entourer et d’où il puisa souvent son inspiration.

  • Titre traduit

    The Japonism of Giuseppe de Nittis, Italian Painter in France at the End of 19th century


  • Résumé

    The artistic experience of Giuseppe De Nittis (1846-1884), an Italian painter working in Paris from 1868, represents an important art history case for studies devoted to nineteenth-century European interest in Japanese art. Around 1878, ten years after his arrival in Paris, De Nittis was already a publicly recognized artist, integrated in the avant-garde artistic and literary circles. His salon became one of the most famous places of the city. Among his guests, one could find the most passionate amateurs and collectors of Japanese art. The Italian artist assembled a very fine Japanese art collection which included high quality works of art such as a kakemono by Watanabe Seitei (1851-1918), a Japanese artist arrived in Paris in 1878 during the Exposition Universelle. While he was in Paris, Seitei made some demonstrations of Japanese painting witch left a lively memory in all who, like De Nittis, were fortunate enough to observe them. Analysis of the posthumous inventory of the painter’s possessions, of some unpublished notes written by him, and the study of various literary sources, have helped us to reconstitute the Japonisant environment in which he lived. They also allowed us to reconstruct his Oriental collection and all the objects he loved to surround himself with and from which he took frequently his inspiration.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Peter Lang à Bruxelles [etc.], Berlin, Bern

Le japonisme de Giuseppe de Nittis : un peintre italien en France à la fin du XIXe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (655 f.)
  • Annexes : 347 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BUT 6840/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10448
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3975
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Peter Lang à Bruxelles [etc.], Berlin, Bern

Informations

  • Sous le titre : Le japonisme de Giuseppe de Nittis : un peintre italien en France à la fin du XIXe siècle
  • Détails : 1 vol. (441 p.-[80] p. de pl.)
  • ISBN : 978-3-03-911796-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 263-288. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.