Ecrivains roumains d’expression française (Tristan Tzara, Benjamin Fondane, Mircea Eliade, Eugene Ionesco) : aspects de l’exil, trajectoires emblématiques

par Manuela Orita-Serban

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de Jacques Chevrier.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans notre thèse, nous avons étudié l’évolution littéraire à l’épreuve de l’exil des quatre écrivains d’origine roumaine : Tristan Tzara, Benjamin Fondane, Mircéa Eliade et Eugène Ionesco. Ces écrivains participent des deux cultures et par conséquent, des deux visions du monde : la culture roumaine et française. L’impact de l’exil sur leur création se manifeste notamment par une forme de révolte, présente chez chacun des quatre écrivains. Nous avons tenté de voir comment ces écrivains vivent le spirituel et l’absurde à la fois. Tristan Tzara crée son Manifeste Dada (qui semble de l’absurde pur), Benjamin Fondane vit l’absurde du nazisme, se révolte contre cet absurde jusqu’aux dernières conséquences dramatiques (sa déportation dans le camp de concentration à Birkenau). En ce qui concerne Eugène Ionesco, en quête de spirituel, il écrit l’absurde (le théâtre de l’absurde) et Mircéa Eliade vit un absurde politique en Roumanie mais cherche dans son écriture le sacré, la dimension essentielle de tout individu ou de toute société ou civilisation (l’axe vertical entre l’homme et le divin). Les voix des œuvres de ces auteurs venus d’ailleurs apportent à la littérature française une nouvelle dimension, une littérature originale par rapport au nouveau contexte culturel et par rapport à la tradition de leur pays d’origine.

  • Titre traduit

    Romanian Writers of French Expression : Tristan Tzara, Benjamin Fondane, Mircea Eliade, Eugene Ionesco : Aspects of exile, emblematic trajectories


  • Résumé

    In our thesis we study the literary evolution of four Romanian writers put to the test of exile: Tristan Tzara, Benjamin Fondane, Mircea Eliade and Eugène Ionesco. These writers have two cultures and, therefore, two visions : the Romanian and the French one. The impact of exile on their creation shows itself in a form of revolt, present in the works of these four writers. We try to see how these writers live the spiritual and the absurd dimensions at the same time. Tristan Tzara created his Dada Manifesto (which seemed merely absurd), Benjamin Fondane lived the absurdity of Nazism until its last tragic consequences (his deportation to the extermination camp at Birkenau). Mircea Eliade lived a political absurdity in Romania but he searched for the sacred in his writings, the essential dimension of every person or of every society or civilization (the vertical axis between man and the divine). Concerning Eugène Ionesco, in pursuit of the spiritual , he wrote the Theatre of the Absurd. The voices of these authors arrived from abroad, brought a new dimension to French literature. An original French-Romanian literature was born in relation to the new cultural context and to the tradition of Romania.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (437 f.)
  • Annexes : 350 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6809
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2007 002
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.