Les mutations de l’orgue en France entre 1840 et 1914

par Olivier Schmitt

Thèse de doctorat en Histoire de la musique et musicologie

Sous la direction de Jean-Jacques Velly.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les événements socio-économiques qui ont agité tout le siècle ont profondément changé le contexte dans lequel se place l’orgue. L'orgue et son cadre de production ont du s'adapter au système libéral et aux impératifs économiques. Le facteur d’orgues est ainsi devenu le maillon central d’un réseau complexe. Aristide Cavaillé-Coll et les grands instruments de sa production illustrent cette époque où production industrielle et arts étaient étroitement liés afin de répondre à l’attente commerciale des différents clients. Parallèlement se développèrent d'autres entreprises provinciales, comme la manufacture Mosellane Dalstein-Haerpfer, qui réalisèrent une synthèse esthétique de différents courants européens. D'un point de vue sonore les orgues français du XIXe siècle se tournèrent vers une illustration profane et concertante, ce mouvement se confirma par la composition d'œuvres pour orgue et orchestre, résultant de transcriptions ou entièrement nouvelles, motivées par la construction de salles et d'orgues symphoniques. Les œuvres les plus significatives furent signées par Alexandre Guilmant et Camille Saint-Saëns.

  • Titre traduit

    ˜The œEvolution in the pipeorgan in France between 1840 and 1914


  • Résumé

    The economic and social upheavals within the 19th century deeply modified the conditions in which the organ takes place. The organ and its production processes had to comply to the free trade system, and to the economic needs. The organ-builder became the main player within a complex network. Aristide Cavaillé-Coll illustrated this period with his bigger instruments, when art and industry went hand in hand in order to satisfy the costumer’s needs at competitive prices. Meanwhile, others builders developed their businesses in the provincies, for example Dalstein-Haerpfer in the Moselle, achieving a synthesis from several european styles. From a tonal point of view, the french organs of the 19th century went towards a secular, recital use. This trend was reinforced by the composition of music for organ and orchestra, be them transcriptions or new music, which were intended for newly built concert-halls and symphonic organs. Among this music, the most significant works were composed by Alexandre Guilmant and Camille Saint-Saëns.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (438 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 392-416. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BUT 6807
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.