Poétique des images dans l'épopée latine de l'époque républicaine à l'époque flavienne : d'une mimesis représentative à une phantasia créatrice

par Sophie Jouanno

Thèse de doctorat en Littérature latine

Sous la direction de Jacqueline Dangel.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail vise à étudier la poétique de l’enargeia (la qualité d’"évidence") dans des épopées latines de l’époque républicaine à l’époque flavienne : l’Odyssée de Livius Andronicus, la Guerre punique de Naevius, les Annales d’Ennius, l’Enéide de Virgile, la Pharsale de Lucain, la Guerre punique de Silius Italicus. Après avoir défini les acceptions antiques de l’image, ses enjeux rhétoriques et ses attentes génériques dans l’épopée, nous complétons cette approche théorique, par une étude des actes fondateurs, mettant en évidence certains traits inhérents à la poétique homérique : son aspect mimétique, rationnel et "réaliste". Or, d’après le témoignage des rhéteurs impériaux, il s’avère que cette conception traditionnelle de la mimèsis se transforme au Ier s. Ap. J. -C. : Pseudo-Longin et Quintilien donnent l’impulsion d’une "subjectivation" de la représentation, en l’affranchissant de sa norme "réaliste" et en la dotant d’une plus grande liberté créatrice. En confrontant les oeuvres de notre corpus à ces données, nous tentons donc de définir les contributions respectives de chacun des auteurs au renouvellement de l’enargeia épique. En définitive, ce travail laisse apparaître que, par sa créativité, l’enargeia épique romaine ne cesse de transgresser et de se jouer des limites attendues de l’épopée et qu’elle tend de plus en plus à se désenclaver du "réel" pour offrir des visions subjectives et créatrices. A cet égard, Virgile apparaît notamment comme un précurseur.

  • Titre traduit

    Euidentia in latin epics from republican to flavian age : from a representative mimèsis to a creative phantasia


  • Résumé

    The aim of the author is to study the Poetics of enargeia (the quality of "evidence") in latin epics from republican to flavian age : Livius Andronicus’s Odyssey, Naevius’s Punic War, Ennius’s Annals, Virgil’s Aeneid, Lucan’s Pharsalia, Silius Italicus’s Punic War. After defining the antique senses of image, its rhetorical stakes and its generic rules in epic, we complete this theoretical approach, studying the founding authors, which brings to the fore some traits inherent in homeric Poetics : its mimetic, rational, "realistic" aspect. But, according to the evidence given by imperial rhetors, it is a recognized fact that this traditional conception of mimèsis transforms itself in the 1st century A. D. : Longinus and Quintilian suggest that image becomes more and more subjective, frees itself from "realistic" convention and gains a greater inventive freedom. Therefore, comparing the works of our corpus with these facts, we try to define each author’s respective contributions at the renewal of the epic enargeia. In fact, it turns out that, since it is more creative, the epic Roman enargeia still transgresses and makes light of the generic epic laws and tends to open itself up from the "real" to offer subjective and inventive visions. In this respect, Virgil seems particularly like a precursor.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (383 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.353-377

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6801

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10491
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.