Index romain et littérature française au XIXe siècle : les motifs de censure des œuvres de fiction, à la lumière des archives de la Congrégation de l’Index

par Jean-Baptiste Amadieu

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Antoine Compagnon.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .


  • Résumé

    De nombreuses oeuvres de romanciers et dramaturges du XIXe siècle furent mises à l’Index par la Congrégation romaine du même nom, puis inscrites dans l’Index librorum prohibitorum, interdisant ainsi leur lecture aux catholiques. On y trouve notamment des ouvrages de Lamartine, Hugo, Balzac, Sand, Dumas, Sue, Flaubert, Stendhal et Zola. Le corpus d’étude porte sur l’ensemble des documents de procédure que l’ouverture de l’Archivio della Congregazione per la Dottrina delle fede a rendus publics à partir de 1998. Les censeurs de l’Index rédigeaient sur chaque oeuvre poursuivie un votum, ou rapport sur l’oeuvre. Cet examen est une recension du titre déféré, qui s’apparente à un texte de critique littéraire, non de critique individuelle mais institutionnelle, répondant à des attentes, à des lieux et à des finalités singulières. Le livre premier (Les Procédures) présente les procès littéraires de l’Index selon leur organisation juridique et leur réception historique, depuis la plainte liminaire à la procédure, jusqu’à l’accueil de la nouvelle de la mise à l’Index par le lecteur catholique. L’Index y apparaît davantage comme une institution juridique. Le second livre (Les Jugements) développe les motifs de censure exposés dans les vota, lus comme des discours critiques sur les oeuvres poursuivies. Il présente davantage l’Index comme une institution de critique littéraire. On juge les oeuvres selon la nature de leur malice (hétérodoxie, immoralité, sédition) et de leur danger sur le lecteur. L’analyse des qualités de style permet de montrer qu’une oeuvre mauvaise est aussi une oeuvre séduisante et donc dangereuse.

  • Titre traduit

    Vatican Index of Prohibited Books and French Literature in the nineteenth century : the motives for censorship in the light of the Index archives


  • Résumé

    Many a work by 19th-century novelists or playwrights was put on the Index by the eponymous Roman Congregation. The work was then registered in the Index librorum prohibitorum, thereby prohibiting Roman Catholics to read it. Among them are to be found works by Lamartine, Hugo, Balzac, Sand, Dumas, Sue, Flaubert, Stendhal and Zola. The corpus studied includes all the procedure documents, which have been made public since 1998 – the year when the Archivio della Congregatione per la Dottrina delle fede was opened. For each work sued, the censors of the Index wrote up a votum or review. This examination, or criticism of the work, is akin to a text of literary criticism, not expressing individual criticism but rather institutional criticism, responding to certain criteria, places and aims. The first book presents the literary lawsuits of the Index according to how they were legally organized and historically received. It starts with the initial complaint which launched the procedure against the work and ends with showing how the news of its being put on the Index was received by the Catholic readership. In the first book, the Index appears more like a legal institution based on judiciary workings. The second book expounds the grounds for censorship introduced in the vota and reads like a critical discourse on the works sued. In the latter book, the Index is shown more as an institution in charge of literary criticism. Works are judged according to the nature of their malice – heterodoxy, immorality, sedition – and the danger they present for the reader. Analysing their stylistic qualities enables one to show how malicious works can also be alluring and therefore dangerous.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (983 p.)
  • Annexes : 1893 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6798/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10672
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.