Entre théorique juridique et engagement politique : Gustav Radbruch, un juriste de gauche sous la république de Weimar

par Nathalie Le Bouëdec

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Gérard Raulet.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .


  • Résumé

    Qu’est-ce qu’un juriste de gauche sous la République de Weimar ? Cette étude tente de répondre à cette question à partir de l’exemple de Gustav Radbruch (1878-1949), philosophe du droit reconnu, mais aussi militant social- démocrate, défenseur de la République et pour un temps député et ministre de la justice. Crise du positivisme et des valeurs, légitimation de la démocratie, remise en cause de la conception libérale et individualiste du droit : même s’il n’est pas le plus connu des juristes weimariens, Radbruch est intervenu dans tous les grands débats juridiques de l’époque, où l’on retrouve finalement les enjeux essentiels de cette époque de crise qu’est la République de Weimar. A-t-il réussi à proposer une alternative au discours dominant en élaborant des solutions à la crise du droit dans le cadre de la République – et non en-dehors ? Un juriste social-démocrate pouvait-il vraiment concilier théorie et pratique dans ce contexte ? C’est après avoir analysé la manière dont Radbruch a répondu à ces défis et confronté son discours à celui des autres juristes socialistes que l’on peut finalement donner un contenu à la notion de juriste de gauche sous Weimar.

  • Titre traduit

    Between Legal Theory and Political Commitment : Gustav Radbruch, a left-wing jurist under the Weimar Republic


  • Résumé

    What did it mean to be a left-wing jurist under the Weimar Republic ? This study attempts to answer this question through the example of Gustav Radbruch (1878-1949), renowned legal philosopher, but also Social-Democratic activist, supporter of the Republic and for some time Member of Parliament and Justice Minister. Even though he is not the most well-known Weimar jurist, Radbruch participated in all the important legal debates of his time – such as the crisis of positivism and values, the legitimation of democracy and the questioning of the liberal, individualistic conception of the law, debates which reflected the most significant issues of that time of crisis, the Weimar Republic. Did he succeed in offering an alternative to the dominant discourse by elaborating solutions to the legal crisis within the frame of the Republic – rather than outside it ? Could a Social-Democratic jurist really reconcile theory and practice in that context ? It is necessary to analyze the way in which Radbruch responded to these challenges and to confront his discourse to that of other Socialist jurists in order to finally be able to give substance to the notion of a left-wing jurist under Weimar.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (702 f.)
  • Annexes : 362 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6783/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10388
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.