Pierre de Beloy : un paradigme du « Politique » à l’époque de la Ligue : 1580-1611

par Sophie Martin

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Denis Crouzet.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .


  • Résumé

    Pierre de Beloy est né à Montauban vers 1550, et est décédé à Toulouse en 1611. D’abord avocat, il devient conseiller à la sénéchaussée de Toulouse. Dès 1584, date du déclenchement de la crise de succession suite à la mort prématurée du duc François d’Anjou, Beloy, catholique, prend la défense des droits de l’héritier légitime, Henri de Navarre, le huguenot. Toute sa vie, il s’impose comme le défenseur de la légalité et le fidèle serviteur des rois (Henri III, puis Henri IV) ; une loyauté indéfectible qui lui vaudra la charge d’avocat général au parlement de Toulouse. Royaliste, il est aussi le « Politique » par excellence : farouche opposant aux Guises et à la Ligue, il passe quatre années en prison ; gallican engagé, il écrit contre l’ingérence du pouvoir pontifical dans les affaires temporelles du royaume ; animé d’un intense sentiment patriotique, il plaide en faveur de la paix, de l’union nationale, et de la concorde par voie de tolérance ; il soutient et développe enfin une théorie du droit divin du roi et de la souveraineté non partagée, préparant ainsi la voie à la future monarchie absolue.

  • Titre traduit

    Pierre de Beloy : an example of "politic" at the time of the Catholic Holy League : 1580-1611


  • Résumé

    Pierre de Beloy was born in Montauban around 1550 and died in Toulouse in 1611. First a lawyer, he became an adviser at the Seneschal court of Toulouse. As early as 1584, when the succession crisis started following the untimely death of Duke François d’Anjou, Beloy, who was a Roman Catholic, stood up for the rights of Henri de Navarre, the legitimate heir, a Huguenot. All his life, he established himself as being the defender of legality and the faithful servant of kings (Henri III, then Henri IV) ; that indestructible loyalty subsequently brought him to go into practice as a counsel for the prosecution in the Toulouse Parliament. A Royalist, he was also the epitome of a « Politic » : as a fierce opponent of the Guises and the Catholic Holy League, he spent four years in prison ; as a committed Gallican, he wrote against the interference of pontifical power in the kingdom’s temporal affairs ; and as he was driven by an intense patriotic feeling, he argued in favour of peace, national union and concord through tolerance ; finally he supported and elaborated a theory of the divine right of kings and undivided sovereignty, thus paving the way for the absolute monarchy to come.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1054 p., 1 p. de pl. dépl.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BUT 6758/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10557
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.