Relatives infinitives et constructions apparentées en anglais

par Olivier Simonin

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Pierre Cotte.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .


  • Résumé

    La présente étude traite des relatives infinitives, structures méconnues et généralement délaissées par la recherche. Les circonscrire n’est pas chose aisée : les frontières observées entre relatives infinitives et constructions apparentées dépendent essentiellement de divers choix classificatoires opérés par le linguiste. A partir d’un examen systématique des occurrences du corpus ICE-GB, il est démontré que la plupart des propositions que la tradition a pu considérer comme des relatives infinitives banales, se rattachent en réalité à deux types particuliers : les clivées présentatives, et les circonstancielles infinitives à rôle relatif. Le classement proposé des relatives infinitives et des constructions qui leurs sont apparentées conduit à la mise au jour de généralisations importantes sur les propriétés objectives et sémantiques de ces structures, ainsi que sur leur développement diachronique.

  • Titre traduit

    Relative Infinitives and Related Constructions in English


  • Résumé

    This study focuses on relative infinitives, which still are poorly understood and scarcely commented on. Defining them is no easy task: the boundary between relative infinitives and related constructions critically depends on a variety of taxonomic decisions taken or accepted. A close scrutiny of the occurrences to be found in the ICE-GB corpus makes it possible to show that most clauses that have traditionally been regarded as commonplace relative infinitives pertain, in point of fact, to two specific types: presentational clefts, and adverbial infinitives with a relative function. The classification devised for relative infinitives and related infinitival constructions leads to the discovery of significant generalisations regarding the objective and semantic properties – as well as the historical development – of those structures.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (763 f.)
  • Annexes : 317 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6698/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10802
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.