Les êtres animés dans les décors de stuc du royaume d'Ayuthayā

par Valérie Zaleski

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Flora Blanchon.

Soutenue en 2006

à Paris 4 .


  • Résumé

    Un rappel des données utiles (échanges entre Ayuthayā et ses voisins, conclusions des historiens d’art et informations brutes livrées par les sources sur les wat) précède une description critique du décor des wat, mais aussi des vestiges à la lisière géographique ou historique du royaume, relevant des styles de Lopburī (mais restaurés après), d’Ū Thōng, de Thonburī, ou du Lān Nā. L’étude des êtres animés (Buddha, thevadā et créatures mineures de la mythologie : nāga, makara, hamsa, garuda. . . ), compliquée par le manque de données sur le bouddhisme et l’iconographie, les mutilations, la fragilité du matériau et sa facilité de facture, autorisant superposition de couches et de styles, combine typologie et situation des figures et s’appesantit sur celles non encore étudiées. Elle reflète bien l’intégration des traditions khmère, cinghalaise, de Sukhōthaï et du Lān Nā, mêlées au substrat môn, et manifeste l’importance de la cosmologie décrite par le Traïphūm, matérialisée sur les sanctuaires par les thēphanom. Tant certaines images du Buddha que celles de divinités dénotent de liens avec le Lān Nā, mais les images du Buddha au bras ramené contre la poitrine, figurées jusqu’à la fin du XVIIe siècle, auraient perpétué un trait iconographique ancien, antérieur à l’établissement de l’orthodoxie cinghalaise et refléteraient l’importance, soulignée par les études philologiques, du môn en Asie du Sud-est pré-cinghalaise. Le problème des décors attribués tantôt au XVIIe siècle ou au XVIIIe siècle, touchant les wat Laï, Phāï Lōm, Chulāmanī, Nakhorn Kōsā, Tawet, Chœng Thā ou Thammiarāt, a aussi été abordé, de même que la tendance à la désincarnation ou « végétalisation » des figures.

  • Titre traduit

    The animated beings in the stucco decoration of the monuments of the Ayuthayā Kingdom


  • Résumé

    Before describing wats, including some on the edge of the historical or the geographical field of the Ayuthayā Kingdom, from the so-called Lopburī, Ayōthayā, Thonburī, or Lān Nā styles in the Siamese realm, we recall useful datas (history of the relationship between Ayuthayā and it’s neighbourgs, periodization previously given by historians of art and raw informations about wats in the chronicles). The study of animated beings (Buddha, thevadā or minor beings in the cosmology as nāga, makara, hamsa, garuda. . . ) is paying much attention to those yet unstudied and combines their typology and their situation, but was quite complicated by the lack of data concerning buddhism and iconography, as well as by the ruins of the remains and the peculiarity of the stucco, allowing layers of different styles. It reflects how different traditions from Khmer, Sinhalese, Sukhōthai and Lān Nā arts were integrated to a Mōn heritage, and, with the thēphanom, to which extent the buddhist cosmology given by the Traiphūm has been an essential component of religious architecture. While some Buddha images and deities reveal an influence from Lān Nā, other Buddha images with the arm against the chest, shown till the end of the XVIIth century might reveal an old character, prior to the establishement of the Sinhalese orthodoxy, which could show the importance of Mōn as has been stressed by other studies on Southesat Asia. The matter of the decoration of some wats such as Wat Laï, Wat Phāï Lōm, Wat Chulāmanī, Wat Nakhorn Kōsā, Wat Tawet, Wat Chœng Thā. . . Belonging either to the XVIIth or to the XVIIIth century has also been stressed here, as well as the tendancy of the beings to get “vegetalized”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1223 f.)
  • Annexes : 419 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6660/1-4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10301
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4038
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.