Le genre en anglais moderne (seizième siècle à nos jours) : le système des pronoms

par Laure Gardelle

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Pierre Cotte.

Soutenue en 2006

à Paris 4 .


  • Résumé

    Alors que les grammaires de l’anglais présentent aujourd’hui le genre comme une catégorie au fonctionnement simple, de nombreux emplois demeurent inexpliqués. Par exemple, pourquoi varie-t-il aussi souvent en discours pour un même référent ? Pourquoi associer parfois le féminin à un bateau ou une pelouse, le masculin à une fourche ou une mygale ? La présente thèse se propose de rechercher les fondements véritables du genre en anglais moderne, à travers une étude des pronoms qui en portent la marque. Après avoir défini la notion de genre et établi un panorama des théories existantes, on propose une étude détaillée d’un vaste corpus représentatif de la production langagière du XVIe siècle à nos jours. Constatant des évolutions parfois importantes dans l’emploi des genres en discours, on cherche à déterminer si elles sont le reflet d’évolutions systémiques ou s’il existe malgré tout un critère de choix unique en langue. Une description cognitive de la catégorie, éclairée par une brève comparaison avec les dialectes, permet de s’interroger enfin sur la raison d’être profonde du genre.

  • Titre traduit

    Gender in modern English (sixteenth century to the present) : the pronominal system


  • Résumé

    While grammars of English today view gender as a category that can be easily accounted for, they fail to explain many of its uses. For example, why are there so many variations in discourse for a given referent ? Why use the feminine sometimes for a ship or a lawn, but the masculine for a fork or a spider ? This thesis explores the true foundations of the category of gender in modern English, by analyzing those pronouns on which gender is marked. After defining the notion of gender and reviewing existing theories, it offers a detailed analysis of an extensive corpus sampling language use from the 16th century to the present. It shows obvious evolutions in the use of gender in discourse ; the study seeks to determine whether they reflect systemic evolutions or whether they can be ascribed to other factors. Finally, a cognitive description of the category, enriched with a brief comparison with dialects, enables to look into the fundamental function of gender.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (1318 f.)
  • Annexes : 615 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?