Mots et gestes de la foi : une anthropologie religieuse du Frioul à la fin du Moyen Age

par Andrea Martignoni

Thèse de doctorat en Histoire religieuse de l'Occident médiéval

Soutenue en 2007

à Paris 4 en cotutelle avec Florence, Italie .


  • Résumé

    Etat patriarcal depuis le XIe siècle, le Frioul est annexé à la Terre Ferme vénitienne en 1420. Un ensemble original de villes, formé par la capitale, Udine, Cividale et Gemona, représente un observatoire privilégié pour étudier les différentes modalités de l’expérience religieuse à la fin du Moyen Age. A partir du langage des mots et des gestes de la foi, le propos est d’étudier la pratique religieuse, l’encadrement dévotionnel et l’expression des croyances. Dans la ville médiévale, les frontières entre sacré et profane sont d’une grande porosité. Les autorités urbaines participent pleinement à la réalisation, sur terre, d’une cité de Dieu par une surveillance accrue de l’espace et du temps. Cette politique du sacré conduit aussi à installer les marques de l’immanence divine dans la ville, ainsi transformée en ville d’images et ville reliquaire. C’est une nouvelle géographie sacrale qui encadre la pratique religieuse au coeur du tissu urbain. La cité est encore le lieu de l’expérimentation multiple du langage dévotionnel, grâce notamment au rôle joué par les confréries. Des ritualités du corps et de l’âme engagent l’homme à mener un double dialogue, vertical, avec le divin, et horizontal, avec son prochain. Enfin, la cité de Dieu n’est pas exempte de menaces qui la mettent en péril. A l’intérieur, le blasphème et l’iconoclasme sont les écarts majeurs à l’ordre établi, ordre public et ordre divin. A l’extérieur, la peste et les Turcs, dont les incursions au XVe siècle terrorisent les populations, sont perçus comme le fruit du déchaînement de la colère divine. Des stratégies spirituelles sont alors mises en oeuvre pour restaurer l’alliance fragile avec Dieu et implorer sa miséricorde. Un immense « appe����tit du divin » habite l’homo religiosus en cette fin du Moyen Age.

  • Titre traduit

    Words and gestures of faith : religious anthropology of Friuli at the end of the middle ages


  • Résumé

    A patriarchal state since the beginning of the 11 century, Friuli was entirely incorporated within the Venetian Terraferma in 1420. This distinctive group of cities, which is constituted by the capital, Udine, Cividale and Gemona, represents an advantageous standpoint from which to study the different forms of religious faith at the end of the Middle Ages. This research which is based on the language of words and the gestures of faith, endeavours to study religious practice, devotional organisation and the different expressions of belief at the time. The frontiers which exist between what is sacred and what is profane are extremely porous in medieval cities. Urban authorities fully contribute to the implementation of a city of God on earth, by keeping a close watch over space and time. This distinctive « politics of the sacred » also implies that the signs of divine immanence are made visible in the city, which is thus transformed into a city of images and a city of relics. A new sacral geography which supervises religious practice, emerges in the urban fabric. Because of the important role played by religious brotherhoods, the city is witness to multiple experimentations of devotional language. Through ritualities of the body and of the soul, man gets involved in a dialogue which is both vertical, with the divine, and horizontal, with his neighbour. But the city of God also falls prey to different threats which put its security at risk. Inside the city, forms of blasphemy and iconoclasm may considerably disturb the established, the divine and the public orders. Outside the city, the plague and the Turks, whose incursions terrorize populations in the 15 century, are thought to be the fruit of divine wrath. Spiritual strategies are therefore designed to restore the fragile alliance with God and implore his mercy. The Homo Religiosus at the end of the Middle Ages is characterized by a prodigious « crave for the divine ».

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1080 f.)
  • Annexes : 2108 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?