Identité, lieux et cinéma allemands : entre réunification et mondialisation

par Martine Bosqué-Floch

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Gerald Stieg.

Soutenue en 2007

à Paris 3 .


  • Résumé

    La formation de l’Allemagne nouvelle comme Etat nation survient au même moment que l’accélération de la mondialisation et la nouvelle étape dans le processus de l’Union européenne, réactivant le problème de l’identité et de la mémoire allemande. Comment le cinéma allemand rend-il compte de ce double processus ? Comment intervient-il dans la construction identitaire de l’Allemagne unifiée ? La notion de lieu, fondamentalement liée à l’identité, est, elle aussi, réactivée par cette contemporanéité d’événements mais étonnamment délaissée au cinéma. Que dit l’examen des lieux du cinéma allemand de l’identité de l’Allemagne, de l’identité de son cinéma ? Il s’agit moins ici d’apporter de solutions définitives que de mener une réflexion théorique approfondie sur les notions d’identité et de lieu(x), ainsi que sur toutes celles qui leur sont afférentes (identité nationale, identité d’un cinéma national, nation, Heimat, mémoire). Il s’agit en outre d’analyser le terreau culturel dont s’est nourri le cinéma de l’Allemagne unifiée, en retraçant quelques-uns des discours culturels qui s’y énoncent, afin d’en montrer les enjeux. Les Lieux de mémoire allemands notamment sont ainsi le lieu d’un dialogue et d’une confrontation avec d’autres disciplines, françaises et allemandes, impliquées dans les couples identité et lieu(x), identité et mémoire. La discussion est poursuivie lors de l’analyse du corpus, composé pour une grande part de cinéastes regroupés sous l’appellation d’Ecole de Berlin et interviewés dans le cadre d’une enquête qui s’est focalisée sur la notion de lieu(x).

  • Titre traduit

    German identity, places and cinema : between reunification and globalisation


  • Résumé

    The reunification of Germany and its reinvention as a new nation-state temporally coincided with the acceleration of globalisation and the enlargement of the European Union, reactivating the problems of identity and of German memory. How does German cinema reflect this double process? How does it contribute to reunited Germany’s construction of identity? The notion of place, fundamentally linked to that of identity, is also reactivated by these events; surprisingly, cinema studies seem to have overlooked it. What does a close analysis of German cinema places tell us about Germany’s identity and the identity of its cinema? Instead of putting forward definitive answers, we propose a thorough theoretical reflection on the notions of identity and place(s), as well as on related notions, such as national identity, identity of a national cinema, nation, Heimat and memory. Moreover, we will analyse the cultural loam on which reunited Germany’s cinema developed, retracing some of the cultural discourses put into place, in order to better understand the issues they address. Germany’s sites of memory (“lieux de mémoire”) in particular seem to be a place for dialogue and confrontation with other disciplines, French or German, concerned with the coupled notions of identity and place(s) and identity and memory. We pursue this discussion throughout the analysis of our corpus, consisting for the most part on filmmakers grouped under the designation of “Berlin school” and interviewed within the context of an enquiry focused on the notion of place(s).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (525 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 510-521.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11096
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.