Vers un cinéma en fuite : le puzzle, la mosaïque et le labyrinthe comme clefs de composition filmique

par Cristian da Silva Borges

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Philippe Dubois.

Soutenue en 2007

à Paris 3 .


  • Résumé

    Comment un film, en tant qu’oeuvre essentiellement complexe, fragmentée et liée à la pensée, est-il construit ? Une construction qui recèle de fissures, d’intervalles et de points nous renseigne t-elle, dès lors, autant sur la composition d’un film que sur sa dissolution ? Quel rôle peut bien jouer l’espace au sein de cette construction filmique ? Sous quelles formes un cinéma empreint d’une rigueur extrême parvient à tendre vers sa désagrégation et sa perte, similaire à celle éprouvée par le cinéaste-spectateur et le spectateur-cinéaste ? Dans quelle mesure un film devrait « fuir » en quelque sorte le cinéma pour atteindre son souffle, tout en nous entraînant vers le fond des images, où notre regard se perd en déambulations ? En quoi le puzzle, la mosaïque et le labyrinthe peuvent-ils nous aider à mieux en déceler les secrets ? Cette thèse offre un parcours à travers l’histoire des formes visuelles et sonores de films – sans prétendre l’épuiser –, convoquant à cette fin l’oeuvre cinématographique et la pensée de Robert Bresson, d’Alain Resnais et du couple Jean-Marie Straub-Danièle Huillet, mais aussi le dessin et la peinture, la musique et le théâtre, l’architecture et la littérature – parmi d’autres cinéastes et formes d’art. C’est proposer, enfin, une « cinématique » de cet art du partage et du don qui ne croit ni en la soumission ni en la manipulation des spectateurs. Bien au contraire, ce cinéma des « esprits libres » prend le parti de leur engagement, s’ouvrant à eux – tantôt par une mince fuite d’eau, tantôt par un large couloir – jusqu’à les « engloutir ». Il investit ainsi leur regard activé, de même que leur mémoire, leurs sensations et leur pensée tout entière.

  • Titre traduit

    Towards a fleeting cinema : the puzzle, the mosaic and the labyrinth as keys to filmic composition


  • Résumé

    How is film, an essentially complex and fragmented object, constructed? An edifice which conceals rifts, gaps and sutures, wouldn’t film teach us as much about its composition as it does about its dissolution? What is the role of space within the heart of filmic composition? Under which circumstances can an extremely rigorous cinema move towards its disintegration and loss, akin to the one experienced by the filmmaker-spectator and by the spectator-filmmaker? To what extent should film “escape” cinema in order to catch its breath, whilst simultaneously drawing us deep into the images, towards a place where our gaze wanders freely? In what ways can the puzzle, the mosaic and the labyrinth help us unravel film’s secrets? This thesis traverses the history of film’s visual and sound articulations, summoning the cinematographic work and writings of Robert Bresson, Alain Resnais and the couple Jean-Marie Straub and Danièle Huillet, amongst others, as well as incorporating elements from the fields of drawing and painting, music and theatre, architecture and literature. In short, it proposes a “kinematics” of the art of film composition, seen as a mode of sharing and giving which refuses to submit or to manipulate the spectators. Quite on the contrary, this cinema of “free-spirits” chooses to engage the latter by opening up to them – discretely or overtly – until they are swallowed. Thus, it encourages an active mode of spectatorship, which puts into motion the viewers’ memories, feelings and the whole of their thought.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (406 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.359-378. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11044
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.