Pinocchio, une métaphore de la manipulation : étude de quatre avatars cinématographiques et théâtraux pour une poétique du personnage

par Nathalie Ferreira

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Jean-Pierre Ryngaert.

Soutenue en 2007

à Paris 3 .


  • Résumé

    Why representing human being by artificial being? That is what do performing arts which stage Pinocchio, artificial being who metamorphoses himself into a human being. This puppet character raises the issue of manipulation in the initiation into mankind. This thesis delimits the problem by showing that Pinocchio is a hybrid being, both human and artificial. The analyses of the original character in Pinocchio’s Adventures of C. Collodi (part 1) and of four of its adaptations (by Disney, Spielberg, Bene and Cagnard: part 2) try to bring to light the existence of this hybridity, which appears seminal in order to express the human being in sciencefiction movies and in puppet theater. These adaptations raise the problem of manipulation in a different manner. Movies realize adaptations of Pinocchio who lose their artificiality to become human, while theater creates ones that are not transformed into human being, the character persevering in its artificiality. These two occurrences show that initiation into human being implies the discovery of the link between human and artificial. They ask the following question: can human beings manipulate the artificial or do they have to compose with it? The answer to this question is about poetics and not of moral or scientific order, because the conflict between artificial and human does not only concern reality. Reality meets dreams and fantasies. It follows that the character obeys a hybrid poetics (part 3) which mixes the rules of plastic art and those of the narrative. Pinocchio offers to the spectator the experience of a strange hybridity that gives him access to the invention of his singularity.

  • Titre traduit

    Pinocchio, a metaphor of the manipulation : a study of four film and theatrical versions for a poetics of the character


  • Résumé

    Pourquoi représenter l’être humain par l’être artificiel ? C’est ce que font les arts du spectacle qui mettent en scène Pinocchio, être artificiel qui se métamorphose en humain. La qualité de marionnette du personnage pose le problème de la manipulation dans l’initiation à l’humanité. Cette thèse cerne ce problème en montrant que Pinocchio est un être hybride, simultanément humain et artificiel. Les analyses du personnage original dans Les Aventures de Pinocchio de C. Collodi (partie 1) et de quatre de ses avatars (chez Disney, Spielberg, Bene et Cagnard : partie 2) cherchent à mettre en évidence l’existence de cette hybridité féconde pour exprimer l’humain dans le cinéma fantastique et le théâtre de marionnettes. Ces avatars posent le problème de la manipulation différemment. Le cinéma réalise des avatars de Pinocchio qui perdent leur artificialité pour devenir humains, mais le théâtre en crée qui ne se transforment pas en humain, le personnage persévérant dans son artificialité. Ces deux occurrences montrent que l’initiation à l’humain passe par la découverte du lien entre humain et artificiel. Elles posent la question : l’humain peut-il manipuler l’artificiel ou doit-il composer avec ? La réponse à cette question est d’ordre poétique et non moral ou scientifique, car le conflit entre artificiel et humain ne relève pas du domaine de la réalité uniquement. La réalité y rencontre les rêves et les fantasmes. Il s’ensuit que le personnage obéit à une poétique (partie 3) hybride : elle mêle les règles de l’art plastique et celles du récit. Pinocchio offre au spectateur l’expérience d’une hybridité étrange qui lui ouvre l’accès à l’invention de sa singularité.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (514 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 500-514. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Théâtrothèque Gaston Baty (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D4 391
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10751
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.