Le discours des leaders du nationalisme constitutionnel irlandais sur l'autonomie de l'Irlande : utopies politiques et mythes identitaires

par Pauline Collombier

Thèse de doctorat en Etudes du monde anglophone

Sous la direction de Wesley Hutchinson.

Soutenue en 2007

à Paris 3 .


  • Résumé

    Suite au vote de la loi sur l’Union en 1800, l’Irlande se vit privée de son Parlement et devint une province du Royaume-Uni. Des années 1830 à 1914, date à laquelle le troisième Home Rule Bill fut voté par la Chambre des communes, différents mouvements nationalistes, constitutionnels ou révolutionnaires, rivalisèrent pour abroger l’Union et donner à l’Irlande un nouveau statut politique. Le cas des députés nationalistes irlandais, notamment de leurs leaders, mérite d’être étudié plus particulièrement car ils occupèrent une position ambiguë dans le système politique britannique. D. O’Connell, I. Butt, C. S. Parnell, J. McCarthy, J. Dillon, T. M. Healy, W. O’Brien, Th. Sexton et J. Redmond s’efforcèrent de proposer des projets politiques, sociaux et identitaires redéfinissant le statut de l’Irlande non seulement au sein du Royaume Uni, mais aussi au sein de l’Empire britannique et pour les Irlandais eux-mêmes. Grâce à une analyse de discours quantitative mais aussi qualitative des propos des leaders du nationalisme constitutionnel, il s’agira de démontrer dans quelle mesure les projets politiques discutés par ces députés nationalistes peuvent être considérés comme une utopie politique, au sens où l’entend Paul Ricoeur, c'est-à-dire comme « une exploration des possibles » voire une tentative de conciliation d’irréconciliables. Tout discours politique ayant pour fonction de légitimer une nation, on essayera également d’établir comment l’Irlande et les Irlandais ont été représentés afin de justifier la demande d’autonomie : ceci nous conduira parallèlement à un examen des mythes politiques mis en oeuvre dans le discours.

  • Titre traduit

    The discourse of the leaders of the Irish constitutional tradition on the autonomy of Ireland : political utopia and identity myths


  • Résumé

    Following the passing of the Act of Union in 1800, Ireland lost its Parliament and became a province of the United Kingdom. From the 1830s to 1914, when the third Home Rule Bill was passed by the House of Commons, various nationalist movements ― either constitutional or revolutionary ― competed against each other to obtain the repeal of the Union, and to give Ireland a new political status. Irish nationalist MPs and particularly their leaders deserve to be more closely examined because they assumed ambivalent positions within the British political system. D. O’Connell, I. Butt, C. S. Parnell, J. McCarthy, J. Dillon, T. Healy, W. O’Brien, Th. Sexton, and J. Redmond endeavoured to put forward political and social programmes as well as identity projects that would all offer a new definition of the status of Ireland within the United Kingdom, within the Empire and for the Irish themselves. Computerised discourse analysis and text analysis will be used to try and show to what extent the bills that were debated by the Irish nationalist MPs can be considered as utopia. Utopia is here understood as the French philosopher Paul Ricoeur defined it, i. E. As a “way to explore alternatives” and even “an attempt at conciliating. ” As any political discourse aims at giving a nation some form of legitimacy, the purpose will also be to establish how Ireland and the Irish were represented in order to justify the demand for political autonomy: therefore, we shall examine the political myths included in the nationalist discourse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (918 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.837-912. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10601
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.