Destinataires et public dans l'oeuvre de Dante après l'exil

par Sabrina Ferrara (Ferrara Pavlović)

Thèse de doctorat en Études romanes. Littérature italienne médiévale

Sous la direction de Marina Marietti.

Soutenue en 2007

à Paris 3 .


  • Résumé

    Le sujet que cette thèse aborde concerne d’une façon assez large la stratégie de communication dans l’œuvre de Dante après son exil. Cette stratégie étant évolutive tant du point de vue de l’auteur que du lectorat, nous avons préféré suivre pour l’analyse la succession chronologique des textes, témoins de cette évolution. L’œuvre majeure du poète florentin, la Comédie, reste en partie en dehors du plan chronologique car, s’étalant pendant tout l’espace temporel de l’exil, elle demeure la somme de la pensée de son auteur. Notre analyse s’est orientée autant, sinon davantage, en direction du lecteur que de l���auteur, élément déterminant de toute lecture possible. Profondément meurtri par l’exil, pour le transcender ontologiquement et socialement, Dante manoeuvre sa parole de sorte qu’elle devienne une glose par elle–même et qu’elle oriente la lecture de son œuvre. Le lecteur perd ainsi son autonomie d’interprétation pour suivre une direction herméneutique qui tient compte des desseins optatifs de l’auteur. Une construction de soi, intentionnelle et réfléchie, tant sur le plan existentiel que sur le plan littéraire ou professionnel, organise la parole du poète dans une antinomie volontaire par rapport à sa figure d’exilé déprécié. Le lecteur est alors amené à suivre cette nouvelle construction et à en être le témoin, passif comme lecteur, mais actif comme facteur de transmission du message.

  • Titre traduit

    Addressees and public in the works of Dante after his exile


  • Résumé

    This thesis deals broadly with the strategy of communication used by Dante in the works written after his exile. This strategy being an evolutionary one, from the point of view of both the author and his readership, we have decided to adopt a chronological method for analysing the works so as to bring out their evolution. The major work of the Florentine poet, la Commedia, remains partly outside this chronological scheme since it covers the entire temporal space of the author's exile, constituting as it does the highpoint of his reflexion. Our analysis is centred as much, if not more, on the reader then on the author, considering that the former is the decisive element of the reading process. Deeply affected by his exile and wishing to transcend it on a social and ontological level, Dante organises his writing in such a way that it becomes a gloss on itself and orientates the reading of his work. In that way the reader loses the autonomy of his/her interpretation in order to follow a hermeneutical logic that takes into consideration the optative pattern of the author. By re-creating himself, intentionally and reflectively, in existential terms, as well as on the literary and professional level, Dante aspires to organise his writing in a way which contrasts voluntarily with the figure of the belittled exile. The reader is thus made to follow this new construction and to be its witness, remaining passive as a reader, but active too as an aspect of the message's transmission.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (610 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 552-606

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10610
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.