Poésie plastique et plastique scénique : la dimension visuelle de théâtre de Fédérico Garcia Lorca (1925-1931)

par Cécile Bassuel-Lobera

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Serge Salaün.


  • Résumé

    Cette étude se propose d’analyser la dimension visuelle de trois pièces de Federico García Lorca, écrites entre 1925 et 1931 : Amor de don Perlimplín con Belisa en su jardín, El Público et Así que pasen cinco años. Partant des liens privilégiés qui ont uni le théâtre et les arts plastiques – particulièrement la peinture –, dès le milieu du XIXe siècle, je resitue l’Espagne dans le contexte culturel européen cosmopolite des années 20. Je m’intéresse aux relations que cet artiste protéiforme entretient avec les arts et les artistes de son époque, ainsi qu’aux diverses influences qu’il reçoit et qui ransparaissent autant dans les thèmes que dans la conception plastique de ses pièces. Baroque et Rococo, Symbolisme, Expressionnisme et Surréalisme s’interpénètrent et se répondent, dans des oeuvres qui stimulent sans cesse l’imagination du lecteur et du spectateur, activement associés au processus de création. Véritable « poésie plastique », comme Lorca se plaisait lui-même à la définir, son écriture dramatique devient le lieu de toutes les analogies, un lieu propice à la fusion des sensations et des émotions au coeur même des mots, l’écran de projection d’une multitude d’images, poétiques et plastiques, dont la fonction semble bien être de nous faire accéder aux mystères insondables de l’Homme. Mais Lorca ne se limite pas à une rénovation du théâtre par le texte. Dans la lignée de metteurs en scène de premier plan comme Appia, Craig, Copeau, Meyerhold et Artaud, c’est par l’utilisation de l’espace, de la lumière et par le jeu de l’acteur, par tous les moyens plastiques à sa disposition sur scène, qu’il réconcilie le verbe et le corps.

  • Titre traduit

    Plastic poetry and the plastic of the stage : The visual dimension of Federico Garcia Lorca's theatre (1925-1931)


  • Résumé

    This study aims to analyze the visual dimension present in three plays written by Federico García Lorca between 1925 and 1931: Amor de don Perlimplín con Belisa en su jardín, El Público and Así que pasen cinco años. Taking as a point of departure the aspects that linked theatre and plastic arts (particularly that of painting) from the mid nineteenth century, an attempt is made to resituate Spain in the vaster cosmopolitan European cultural context of the Twenties. The study is also concerned with the relationships wraught by this versatile writer with the different arts and artists of the period, as well as with the diverse influences that he received and that can be seen not only at a thematic level but also in the plastic conception of his plays. Baroque and rococo, symbolism, expressionism and surrealism interact and respond to one another in works that constantly stimulate the reader or spectator’s imagination, actively linked to the creative process. Veritable « plastic poetry », as Lorca himself liked to call it, his dramatic writings become the place to which all analogies converge, a propitious place for the fusion of sensations and emotions at the very heart of the words he employs; a screen where an infinite number of images are projected, both poetic and plastic, whose function seems to be that of allowing us to fathom the deepest mysteries of Man. But Lorca does not stop at the renovation of the theatre by way of the text. In the line of stage managers of renown such as Appia, Craig, Copeau, Meyerhold and Artaud, it is by way of the use of space, of lighting, of the actors performance, and by all the other means at his disposal, that he is able to reconcile the body with the verb.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (865 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 793-855. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10466
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.