Le corps et le rythme chez Artaud et Céline ou « La tragédie de la matière »

par Pascal Chamard Sablier

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Dominique Combe.

Soutenue en 2007

à Paris 3 .


  • Résumé

    Céline et Artaud, connus comme romancier et homme de théâtre français du XX°siècle, sont en fait deux poètes maudits qui ont permis le passage de la littérature et de la langue françaises, du XIX° siècle au XXI°. Principalement écrits entre les années trente et soixante, les quarante volumes qui constituent l’ensemble de leurs oeuvres font passer l’écriture du monde des idées vers celui du corps, dans le but, semble-t-il, de retrouver le rythme vital perdu depuis longtemps. Pour le linguiste Emile Benveniste : « le rythme est une manière de fluer », c’est à dire un état de conscience de l’équilibre de l’instant. L’ensemble de ce travail montre que Céline et Artaud font le même constat que le corps ordinaire est promis à la déchéance, à moins que par la grâce de l’écriture et pendant un court instant, il soit transfiguré en corps qui danse. Dieu étant « mort », « malade » ou « en réparation », pour Artaud et Céline, seule la danse permettra désormais, par l’écoute et le rythme, d’accéder à la grâce.

  • Titre traduit

    Body and rythm in Céline and Artaud or " The material tragedy "


  • Résumé

    Céline and Artaud, well known as French 20th century novelists and playwrights, were actually two "poètes maudits" (accursed poets). The forty volumes that compose the corpus of their works were principally written between 1930 and 1960 and remove writing from a world of ideas to a world of the body, so that long-lost vital rhythm could, in theory, be restored. As the linguist Emile Benveniste stated: "Rhythm is a way of flowing", or a state of awareness of the instant's balance. This work tries to show that Céline and Artaud began with the same observation: the ordinary body is doomed to deterioration unless, through the grace of writing and for a brief instant, it is transfigured into a dancing body. Since Artaud and Céline saw God as "dead", "ill" or "being repaired", then only dance could ensure an access to grace, through rhythm and attentive listening.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (467 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 441-463. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10422
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.