La figure de l'auteur entre le lecteur et l'écrivain dans l'oeuvre d'Antonio Tabucchi

par Jean-Luc Pauthier

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Maria Lúcia Lepecki et de Daniel-Henri Pageaux.

Soutenue en 2007

à Paris 3 en cotutelle avec l'Universidade de Lisboa .


  • Résumé

    Antonio Tabucchi écrit une œuvre exigeante et apparemment hétérogène qui s’interroge sans dogmatisme sur le rapport de la littérature et de la vie. L’écrivain s’appuie sur la capacité de douter du lecteur : la lecture ne le conduit pas à l’écrivain qui remet en cause sa légitimité. Pour percevoir l’œuvre il faut postuler une figure de l’auteur, omniprésente, fabriquée par l’œuvre, et lui donnant sa cohérence. Nous cherchons cette figure, de l’extérieur à l’intérieur, observant d’abord la physionomie de l’œuvre, dans sa dynamique et dans le lien particulier qu’elle entretient avec la catégorisation générique traditionnelle. Nous analysons ensuite les composantes du récit : types de narration ; personnage et question de l’identité ; cadres spatio-temporels et parts du dialogue, du récit et de description. Nous nous intéressons ensuite aux sujets clefs dont la récurrence permet d’établir un lien entre les textes : la cohérence interne, l’onirisme et le fantastique, la part du jeu et l’intertextualité ; nous montrons que ces éléments réapparaissent de texte en texte, construisant la figure de l’auteur et l’histoire comme une métaphore de la lecture. Du côté de l’écrivain, à travers le retour de structures se crée une nouvelle consistance : les contradictions apparentes sont dominées, l’œuvre affiche un parcours de la distance à l’intériorisation, gardant la même concision et le même ton. Pour conclure, nous montrons que l’écrivain intervient dans une nouvelle rhétorique pour se disqualifier et, grâce à la posture qu’il prend au seuil de l’œuvre et dans les métatextes, promouvoir le personnage devant lequel il s’efface. Il agit ainsi sur la création de la figure de l’auteur.

  • Titre traduit

    The author's figure between the reader and the writer in Antonio Tabucchi's work


  • Résumé

    Antonio Tabucchi's apparently heterogeneous work is demanding and requires an active reader. It is constantly wondering, without any dogmatism, about the link between literature and life. The writer is relying on the reader's capacity to have doubt, but his reading of the work doesn't lead him to the writer who is questioning his own legitimacy. In order to have a perception of the work, we need to postulate an omnipresent figure of the author, defined by the work itself, which gives it its consistency. We are looking for this figure from the outside to the inside, examining first the appearance of the work in its dynamics and in the particular way it is related to the traditional generic categories. We are also analysing the components of the story telling: type of narrative, characterization and the question of identity, space-time settings and relative distribution of dialogue, narrative and description. We are then examining the writer's favourite subjects whose recurrence allows us to build a link between the texts : internal coherence, dream and fantasy, game and intertextuality. We are showing that these components are reappearing from text to text, constructing the author's figure and the tale as a metaphor of reading. On the writer’s side, through the repetition in the structures, a new consistency is created: the apparent contradictions are overruled, the work marks out a way from distance to absolute interiorization, keeping the same concision and the same tone. As a conclusion, we are showing that the writer is playing a part in a new rhetoric to bring a discredit on himself and, through the stance he adopts on the threshold of his work and in the metatexts, promoting the character in front of whom he is fading away. He is thus acting on the creation of the author's figure

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (268 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.260-268

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10283
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.