Co-présences : les nouvelles mises en jeu du corps dans le théâtre contemporain. 1950-2005 : Réflexion basée sur l’étude de spectacles de Rodrigo Garcia, Jan Lauwers, Denis Marleau et Claude Régy

par Bénédicte Boisson

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Marie-Madeleine Mervant-Roux.

Soutenue en 2007

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour but de décrire et de comprendre l’expérience que le théâtre propose aux corps qui s’y rassemblent. Pour cela, elle s’appuie sur la notion de co-présence, qui permet de penser la relation qui unit la scène à la salle. Mais elle revisite aussi cette notion qui, apparue dans le champ philosophique dans les années cinquante a vite été intégrée par le théâtre pour décrire finalement une relation inter-individuelle et de corps a�� corps, mettant en doute la nécessité de la représentation. Une première partie historique permet donc de montrer pourquoi et comment le théâtre se resserre sur la présence réelle des corps, tandis qu’une seconde partie, plus anthropologique, étudiant précisément quatre spectacles contemporains, aussi bien du point de vue scénique que du point de vue du public, resitue la co-présence dans le cadre structuré que représente le lieu théâtral et dans la composition d’ensemble que constitue une représentation.

  • Titre traduit

    Co-presences : Bringing the body into play in contemporary theater. 1950-2005 : Reflection based on the analysis of performances by Rodrigo Garcia, Jan Lauwers, Denis Marleau and Claude Régy


  • Résumé

    The aim of this thesis is to describe and to understand the experience that theatre offers to the bodies gathered there. In order to do so, it relies on the idea of the copresence that permits us to think about the relationship that unites the stage and the audience. But it also reexamines this idea which, having appeared in the field of philosophy in the 1950s, has rapidly been adopted by performance studies where it came finally to designate an individual and hand-to-hand relationship. The first, historical part of the thesis permits thus to show why and how theatre tightens around the effective presence of the bodies, whereas the second, more anthropological part, studying precisely four contemporary performances, both from a stage and audience point of view, recontextualizes the copresence by putting it back into the structured frame which the theatrical space stands for and back into the ensemble composition which the performance forms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (420-XXII f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.399-415

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.