L' immunologie et la définition de l'identité biologique

par Thomas Pradeu

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean Gayon.

Soutenue en 2007

à Paris 1 .


  • Résumé

    Qu'est-ce qui fait l'identité d'un être vivant, i. E. à la fois son unicité et son individualité? L'immunologie, dominée depuis Burnet par la théorie dite du soi et du non-soi, prétend apporter une réponse à cette question de nature métaphysique, en analysant le rejet de greffe en particulier. Ce travail est une analyse conceptuelle des termes de soi et non-soi tels qu'ils sont employés dans l'immunologie contemporaine. Il démontre l'imprécision de ces termes, ainsi que l'inadéquation de la théorie du soi et du non-soi avec les données expérimentales récentes. Il propose ensuite une autre théorie de l'immunité, dite théorie de la continuité. Enfin, il soutient que l'immunologie est indispensable pour penser l'individuation des êtres vivants, et montre comment le double apport de cette discipline et de la biologie de l'évolution permet de répondre à la question de l'identité biologique.

  • Titre traduit

    Immunology and the definition of biological identity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (493 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 412-457

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 07 : 131

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10353
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.