Pour une esthésique du cinéma

par Charles-Antoine Bosson

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Nicole Brenez.

Soutenue en 2007

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le présent travail recense divers phénomènes filmiques qui témoignent d'une invention figurative proprement cinématographique. Sur la base d'une analogie médicale (l' « esthésie », du grec aisteni servant à nommer et décrire des sensations et perceptions, comme dans anesthésie, synesthésie), nous proposons la pratique d'une analyse esthésique des films. Celle-ci consisterait à repérer, manifester et décrire les symptômes d'une économie esthétique, puis à en tirer un enseignement voire même un échiquier de notions qui puissent remodéliser chaque œuvre dans son accroche avec le réel, source de toute connaissance. Le corpus confronte les films d'auteurs de répertoire (Godard, Welles, Eisenstein. . . ) et du cinéma contemporain (De Palma, Verhoeven, Tsui Hark, Richet, etc. ). Une fois la notion activée, elle devient un outil opérant pour l'analyse d'autres cas. Ainsi comprend-on l'aspect programmatique de ces travaux : la volonté d'étendre le champ de l'analyse filmique, et d'en accroître la portée.

  • Titre traduit

    Film aesthesics


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (466 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 347-363

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 07 : 126

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10307
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.