Figures et usages du peuple en 1830

par Nathalie Haas-Jakobowicz

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Dominique Kalifa.

Soutenue en 2007

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les 27, 28 et 29 juillet 1830, le peuple de Paris apparaît sur le devant de la scène. De Victor Hugo à Casimir Delavigne, tous les contemporains soulignent cette présence populaire dans les combats des Trois Glorieuses. Images, chansons, théâtres et presse se font l'écho de la vision mythique du peuple en Juillet. A la fin de la Restauration domine dans l'imaginaire social l'opposition manichéenne entre un bon et un mauvais peuple, conduisant à un éparpillement des visions sur le peuple. La révolution de 1830 permet l'apparition d'une figure unanime et consensuelle rassurant les pouvoirs publics et le gouvernement, mais celle-ci est bouleversée par les évolutions politiques et sociales qui marquent les débuts du régime de Juillet. Le bon peuple de Juillet s'est métamorphosé en danger. L'évolution des représentations du peuple en 1830 constitue l'objet de cette recherche, révélant l'importance de la catégorie dans l'imaginaire social et politique de cette première partie du XIXe siècle

  • Titre traduit

    Representations and uses of "the people" in 1830


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (506 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 436-463

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 07 : 3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9957
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.