Utilisation des notions de dépendance faible en statistique

par Olivier Wintenberger

Thèse de doctorat en Mathématiques appliquées

Sous la direction de Paul Doukhan et de Jean-Marc Bardet.

Soutenue en 2007

à Paris 1 .


  • Résumé

    La dépendance faible est un outil très performant pour obtenir des résultats asymptotiques en statistique théorique. Son atout majeur est de résumer les propriétés de dépendance de très nombreux modèles via le comportement d'une suite de coefficients. Dans tous les problèmes où le modèle n'est pas clairement identifiable, des hypothèses de dépendance faible sur les coefficients sont moins contraignantes qu'une modélisation. De plus, pour certains modèles causaux, la dépendance faible permet d'étudier les propriétés de dépendance là où toutes les autres notions (de mélange par exemple) échouent. Elle permet de plus d'obtenir des résultats aussi bons que ceux obtenus dans le cas de référence, le cas indépendant.

  • Titre traduit

    Weak dependence in statistics


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (X-183 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 177-183

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : E 07 : 5
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie . Section Mathématiques-Informatique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE 06982
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.