Synthèse de tétrahydropyrido-[isoindolones/isoquinolones/indolizinones] pour l'élaboration d'inhibiteurs de CDks

par Matteo Chiurato

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Gérald Guillaumet et de Sylvain Routier.

Soutenue en 2007

à Orléans .


  • Résumé

    Cette thèse est divisée en cinq parties. La première partie traite de la chimie des ions iminiums. Après une brève introduction sur leur découverte, sont présentées leurs préparations et leurs applications dans divers champs de la chimie, en particulier dans la synthèse de produits naturels. En suite nous traiterons des ions N-acyl iminiums, en évoquant les mécanismes de leur formation, les diverses applications et leurs particularités. La première partie se termine par la présentation des différentes voies d'accès à des structures du type isoindoquinolinonique obtenues notamment par formation d’ions d'acyl iminiums. La seconde partie de la thèse concerne une étude méthodologique de la réaction de cyclisation présentée par le groupe du Prof. Y. Troin. Cette réaction, basée sur un intermédiaire N-acyl iminium, permet la synthèse d'un système de type isoquinolone. La réaction est une cycloaddition intermoléculaire d’une cétone protégée, et le carboxy benzaldéhyde. entre une amine primaire en Nous avons repris ces premiers travaux et avons étendu la méthode à toute une série de noyaux comme des systèmes benzéniques différemment substitués (avec des groupes -OMe en différentes positions du cycle), des systèmes polyaromatiques (naphtalène) et des hétérocycles (pyridine, quinoléine etc. . . ). La différence de réactivité des différents systèmes est discutée, et une méthode alternative de hydroxy lactames est proposée. synthèse passant par des Dans la troisième partie l’application de nos recherches à la problématique de la chimiothérapie anticancéreuse est abordée. Après avoir rappelé les principales causes, les mécanismes et quelques notions sur le cycle cellulaire et sur quelques médicaments utilisables à ce jour, nous évoquerons le rationnel permettant l’utilisation de la 10-amino-1,3,4,10b-tétrahydro-2H-pyrido[2,1-a]isoindol-6-one pour arriver à une série de diarylurées, inhibiteurs potentiels de kinases dépendantes des cyclines. La quatrième partie traite donc du chemin synthétique utilisé pour atteindre ces objectifs, et se termine par les résultats des tests biologiques et l’étude des premières relations entre structure et activité. Enfin, des perspectives de travail sont évoquées et une conclusion générale est proposée.

  • Titre traduit

    Synthesis of tetrahydropyrido-[isoindolones/isoquinolones/indolizinones] and elaboration of CDks inhibitors


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 239-248

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2007-69
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.