Mécanismes d’installation sur l’hôte et structure des populations de deux espèces de Scolytides au Maroc : liaison avec l’espèce hôte et divers paramètres climatiques

par Driss Ghaioule

Thèse de doctorat en Biologie des populations

Sous la direction de Zineb Atay-Kadiri et de François Lieutier.

Soutenue en 2007

à Orléans en cotutelle avec l'Université Mohammed V-Agdal (Rabat, Maroc) .


  • Résumé

    Des expérimentations ont été réalisées dans 19 placettes représentant six régions bioclimatiques, deux essences et plusieurs origines de Pin maritime. Selon les régions, Orthotomicus erosus possède 3 ou 4 générations par an. La densité maximale d’attaque se situe dans la zone médiane des arbres, mais à une densité plus basse en zone humide et sub-humide. Il est associé au champignon Ophiostoma ips, avec une fréquence d’association faible et variable selon les années et le bioclimat. Les Tomicus attaquent le tronc en 2 périodes : la 1ére en automne, localisée sur la section basale des troncs, est interprétée comme étant le fait de Tomicus destruens (1ère citation au Maroc), l’autre au printemps réalisée par T. Piniperda lui-même et se localise sur la zone médiane des troncs. T. Piniperda est associé au pathogène Leptographium wingfieldii et la fréquence d’association est élevée. Ips sexdentatus, Scolyte eurasiatique, est cité au Maroc pour la 1ére fois dans ce travail, avec des caractéristiques biométriques différentes de celles des populations européennes. L’étude de la virulence des champignons associés aux Scolytes a montré un effet isolat sur la conductivité hydraulique de l’aubier et sur la capacité du champignon à stimuler la réaction hypersensible dans le liber. Une relation négative a été trouvée entre le pourcentage de surface d’écorce inoculée et la conductivité hydraulique de l’aubier. Le taux de mortalité des arbres, après inoculations, dépend de la région suggérant ainsi des niveaux différents de la résistance des provenances des Pins. L’extension du champignon dans le bois diffère aussi selon l’origine des rondins et a permis de définir des degrés de résistance des différentes origines de Pin maritime. Les tests de choix réalisés avec O. Erosus ont montré que les insectes manifestent une tentative de choix préférentiel du Pin d’Alep, et parmi les origines de Pin maritime celles du Rif et du Moyen Atlas. Le Pin d’Alep représente en outre l’hôte propice pour une meilleure performance de développement de la descendance.

  • Titre traduit

    Establishment mechanisms on hosts and population structure of two bark beetle species in Morocco : relations with host species and climatic factors


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XI-161 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 148-158

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2007-63
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.