Caractérisation de l’étape d’infection des hépatocytes humains en culture primaire par le virus de l’hépatite C

par Morgane Régeard

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Jean-Pierre Gangneux.

Soutenue en 2007

à l'Agrocampus Rennes (2004-2008) .


  • Résumé

    Le virus de l’hépatite C (VHC) est un pathogène de l’homme, responsable du développement de maladies hépatiques et notamment d’hépatites aigues et chroniques, de cirrhoses et d’hépatocarcinomes. Le VHCsoulève des problèmes majeurs de santé publique en raison de sa forte prévalence, de l’absence de vaccins prophylactiques et de la faible efficacité des traitements actuels. Afin de trouver des moyens efficaces pour contrôler cet agent pathogène, il est indispensable de compléter nos connaissances sur sa biologie pour aboutir au développement direct ou indirect de molécules antivirales. Le VHC est un virus enveloppé à ARN de polarité positive qui a été découvert en 1989 et classé dans la famille des Faviviridae. Le développement récent des modèles d’infection des pseudo particules virales du VHC en 2003 et, des clones cellulaires du VHC en 2005 a permis de lever certains voiles sur les mécanismes d’entrée du virus dans des lignées cellulaires d’origine hépatique. L’originalité des travaux présentés ici repose sur l’exploitation d’un modèle d’infection vitro d’hépatocytes humains en culture primaire par les virus contenus dans le sérum de patients infectés par le VHC. Ce modèle, proche de la physiologie du virus, reproduit l’intégralité de son cycle viral. Différents axes de recherches ont été développés afin d’analyser les évènements précoces de l’entrée virale dans ce système.


  • Résumé

    Hepatitis C virus (HCV) is a human pathogen responsible for liver diseases including acute and chronic hepatitis, cirrhosis and hepatocellular carcinoma. Its high prevalence, the absence of a prophylactic vaccine and the poor efficiency of current therapies raises huge medical problems. In order to control HCV infection and to develop direct or indirect antivirals, our knowledge of the virus has to be improved. Hepatitis C virus has been identified in 1989 and is an developed, positive-stranded virus classified in the Flaviridae family. The development of HCV pseudoparticles in 2003 and, most recently, in 2005 of cell culture grown HCV allowed the study of the early event occurring during infection of hepatoma cell lines. The originality of this work is to make use of an in vitro infection model base on the infection of human hepatocytes in primary culture by HCV particles contained in the sera of infected individuals. This model is closed to the physiological situation of infection and reproduces the entire life cycle of HCV. In this infection system, three different research projects have been developed to decipher the early event of infection

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (189 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 168-189 p.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : L'Institut Agro Rennes-Angers. Bibliothèque de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 47
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.