Intéractions entre Staphylococcus aureus et Lactococcus lactis : développement d’une puce à ADN spécifique d’espèce et analyse de la réponse transcriptomique de S. aureus en cultures mixtes

par Cathy Charlier

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Yves Le Loir.

Soutenue en 2007

à Rennes, Agrocampus Ouest .


  • Résumé

    Staphylococcus aureus est l’une des principales causes de toxi-infections alimentaires collectives en France. Les produits laitiers fermentés sont des aliments souvent incriminés dans les toxi-infections staphylococciques. La présence des bactéries lactiques (BL) dans les écosystèmes fromagers opère le plus souvent un effet barrière sur l’implantation et la croissance de S. Aureus. Les précédentes études portant sur ce phénomène d’inhibition ont été menées sur un faible nombre de souches et ne permettent pas d’appréhender les mécanismes moléculaires impliqués. Dans cette thèse, le potentiel inhibiteur de Lactococcus lactis, la BL modèle, sur la croissance de S. Aureus a été évalué lors de cultures mixtes entre L. Lactis et S. Aureus dans le lait. Pour estimer la diversité de ce potentiel au sein de l’espèce, une collection de 75 couches de L. Lactis d’origine laitière a été criblée. Nos résultats montrent qu’il existe une grande variabilité inter-souche : certaines souches ont un effet bactériostatique voire bactéricide sur S. Aureus, d’autres n’affectent que très peu sa croissance. Les études cinétiques en milieu lait ont permis de montrer que l’inhibition est dépendante du milieu de culture suggérant un rôle de la composante nutritionnelle (compétition, production de métabolites).


  • Résumé

    Statphylococcus aureus is a major cause of food poisoning outbreaks in France. Fermented milk products are often involved in staphylococcal poisoning outbreaks. The predominance of Lactic acid bacteria (LAB) in cheese ecosystems usually prevents S. Aureus contamination and development. Previous studies on this phenomenon of inhibition were performed on a small number strains and did not give insights into the molecular mechanisms involved. In this pHD work, the mixed culture in milk. A library of 75 L. Lactis strains from dairy origin was screened to evaluate the had a bacteriostatic or even bateriolytic effect on S. Aureus growth whereas other strians had almost no effect.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (143 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 46
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.