Characteristics and determinants of elephant population spatial distribution in the W Regional Park, West Africa

par Audrey Ipavec

Thèse de doctorat en Sciences de l’environnement

Sous la direction de Daniel Maillard, Hervé Fritz et de Dominique Ombredane.

Soutenue en 2012

à Rennes, Agrocampus Ouest .


  • Résumé

    Les savanes soudano-sahéliennes d’Afrique occidentale témoignent du plus fort taux d'extinction de grands mammifères, résultant principalement de l’emprise croissante des activités anthropiques. Le Parc Régional du W (PRW - Bénin, Burkina Faso et Niger) abrite la dernière grande population d’éléphants de savane (Loxodonta africana), pour laquelle peu d’informations sont disponibles. Les objectifs de ce travail de thèse sont alors de (1) proposer un diagnostic global des caractéristiques de cette population (taille et composition des groupes) et (2) d’identifier les déterminants écologiques et anthropiques de sa distribution spatio-temporelle, en adoptant une approche combinant plusieurs échelles spatiales et temporelles, et en appliquant des protocoles complémentaires de suivis directs (aérien et pédestre) et indirects (relevés d’indices, radio télémétrie). La taille de groupe moyenne est estimée à 13. 44 (95% CI=3. 94) avec les données aériennes et à 5. 01 (95% CI=0. 94) d’après les observations réalisées au sol. La population d’éléphants du PRW comprend une proportion d’adultes légèrement plus élevée (c. 56%) que celle d’immatures. D’avril à juillet 2004, deux éléphants femelles ont été suivis par radio télémétrie. Les tailles de domaine vital sont estimées à 2 572 et 1 970 km². Des mouvements transfrontaliers depuis le Niger jusqu’à la partie centrale du Parc (Burkina Faso) via le Nord de la partie béninoise sont décelés au début de la saison des pluies. A l’échelle du Parc, la disponibilité en eau de surface, la présence d’activités humaines en périphérie et au sein de l’aire protégée (transhumance illégale) ainsi que la productivité primaire constituent les principales variables écogéographiques influençant la répartition spatiale et temporelle des pachydermes. Ces mêmes déterminants se révèlent également influents à une échelle plus fine, celle du site alimentaire. Ces résultats forment une première base de données pour le suivi ultérieur de cette dernière grande population d’éléphants de savane ouest africaine.


  • Résumé

    West sudano-guinean savannahs show the highest extinction rate of large mammals, mainly caused by growing human pressure. The W Regional Park (WRP - Benin, Burkina Faso and Niger) shelters the largest remaining West African savannah elephant population, for which only few data are available. Then, objectives of this PhD work are: (1) proposing a global diagnosis of this population characteristics (group size and composition) and (2) identifying ecological and human factors of its spatio-temporal distribution at several spatial and temporal scales and with complementary protocols such as direct surveys (both aerial and pedestrian) and indirect monitoring (i. E. Radio tracking). The WRP elephant population mean group size was estimated at 13. 44 (95% CI=3. 94) with aerial surveys data and at 5. 01 (95% CI=0. 94) with ground surveys data. Adult class (c. 56%) in recorded groups was systematically more represented than young’s. From April to July 2004, two elephant females were radio-tracked. Home range sizes were estimated at 2572 sq. Km for one female and 1970 sq. Km for the other. Transfrontier movements from Niger to the central part of the park (Burkina Faso) through northern Benin were observed at the beginning of the rainy season. At the park scale, surface water availability, human activities, both around and within the protected area (i. E. Illegal pastoralism) as well as primary production are the main ecogeographical variables that influence the spatio-temporal distribution of elephants. Those factors are also important at a smaller scale, the feeding site. Results represent a first data base for further monitoring of this West African last large elephant population.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (237 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr(231-235 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D 49
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.