Recensement et caractérisation des ressources génétiques autochtones de Vitis vinifera L. Subsp. Silvestris (Gmelin) Hegi en Europe : étude du complexe sauvage-cultivé et constitution d’un inventaire national italien

par Manuel di Vecchi Staraz

Thèse de doctorat en Agronomie

Sous la direction de André Charrier.

  • Titre traduit

    Inventory and characterization of autochtonous genetic resources of Vitis vinifera L. Subsp. Silvestris (Gmelin) Hegi in Europe. Studing wild and cultivating grapevine and building up a regional collection for Italy


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’importance d’une méthode fiable pour l’identification des vignes sauvages, appartenant au taxon Vitis vinifera subsp. Silvestris, a été longtemps sous-estimée dans la littérature. Des études récentes ont mis en lumière seulement certains aspects de ce taxon, le plus souvent sur la base d’échantillons peu nombreux. Il existe donc une connaissance limitée des caractéristiques morphologiques et génétiques qui définissent les vignes appartenant à ce taxon. De plus, l’analyse des interactions possibles, par exemple le flux de gènes entre V. V. Subsp. Silvestris et V. V. Subsp. Sativa (la vigne cultivée), n’a jamais été entreprise. Dans ce contexte, une importante base de données a tout d’abord été constituée afin de garantir une caractérisation morphologique et génétique de la vigne sauvage V. V. Subsp. Silvestris (512 individus majoritairement de France et d’Italie). Par ailleurs, une étude comparative entre vignes sauvages et vignes cultivées ainsi qu’une estimation directe du flux de gènes ont été réalisées. Une distinction génétique nette entre le taxon des vignes sauvages et celui des vignes cultivées a été mise en évidence, et l’existence d’un flux de gènes des cultivées vers les sauvages a été démontrée, ce dernier mettant en danger à long terme la survie même de V. V. Subsp. Silvestris.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (484 p.)
  • Annexes : Bibliographie 335 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.