Étude de la diversité du genre Passiflora L. (Passifloraceae) et de sa distribution en Colombie

par John Albeiro Ocampo Perez

Thèse de doctorat en Ressources phytogénétiques et interactions biologiques

Sous la direction de Philippe Feldmann.

  • Titre traduit

    Study of the diversity of genus Passiflora L. And its distribution in Colombia


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Afin d'évaluer la diversité des Passifloraceae de Colombie, leur érosion génétique et leur potentiel comme groupe indicateur de la biodiversité, 167 espèces ont été inventoriées à partir de 3930 observations. La diversité de Passiflora est maximale dans les Andes de Colombie et d'Equateur, avec une distribution altitudinale trimodale liée à des adaptations divergentes entre divisions infragénériques. La modélisation des distributions sur base climatique a permis d'identifier 9 zones ultra-diverses, essentiellement dans des écotopes caféiers, imposant une stratégie de gestion intégrant agriculture et environnement au niveau du paysage. L'utilisation des Passifloraceae comme groupe indicateur se justifie par leurs diversité et traits écologiques. La variation morphologique a été étudiée chez 60 espèces. Une analyse en composantes principales sur 24 traits quantitatifs et une classification sur 36 traits qualitatifs ont permis de confirmer la différenciation de 7 des 8 sous-genres échantillonnés, mais pas leurs subdivisions. La diversité de l'ADNcp et de l'ADNmt de 213 génotypes de 151 espèces de Passiflora, de 15 sous-genres, a été analysée par PCR-RFLP, révélant 280 et 372 haplotypes respectivement. L'analyse de l'ADNcp a révélé 3 groupes correspondant à des divisions majeures de la classification de Feuillet & McDougal : un «groupe Passiflora» (subg. Calopathanthus, Deidamioides, Distephana, Dysosmia, Dysosmioides, Manicata, Passiflora, Tacsonia et Tacsonioides), le sous-genre Astrophea et un «groupe Decaloba» (subg. Apodogyne, Decaloba, Murucuja, Pseudomurucuja et Psilanthus). L'outgroup prend une position intermédiaire. L'analyse de l'ADNmt a séparé 4 groupes, dont le 'groupe Decaloba'. Les autres sont différents : les sous-genres Astrophea et Tryphostemmatoides s'intégrent au 'groupe Passiflora', tandis que le sous-genre Tacsonia forme un groupe uniforme distinct, proche d'un autre qui comprend des espèces des séries Kermesinae, Simplicifoliae, Lobatae et Menispermifoliae. La divergence entre données de l'ADNcp et de l'ADNmt, sur la position de l'outgroup, sur la position relative des grands groupes et sur les relations entre espèces, sont attribuées aux divergences de taux d'évolution et des modes de transmission des organelles, ainsi qu'à l'évolution réticulée du genre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (268 p.)
  • Annexes : Bibliographie 279 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.