HIF-1alpha : le poumon du cancer

par Emmanuel Benizri

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Edurne Berra.

  • Titre traduit

    HIF-1alpha : the cancer's lung


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A la phase initiale de la tumorogenèse, les cellules prolifèrent sans vascularisation propre, l’oxygène et les nutriments étant délivrés par diffusion passive. Néanmoins, au delà d’une certaine taille, ces mécanismes ne sont plus efficaces aboutissant à une carence en oxygène. Dans ces condition d’hypoxie, les cellules malignes émettent des signaux leur permettant d’exploiter les ressources énergétiques de l’hôte dans lequel elles évoluent. Parmi les mécanismes adaptatifs requis pour maintenir l’homéostasie de l’oxygène, on retrouve le facteur de transcription HIF (Hypoxia Inducible Factor). HIF est composé d’une sous-unité HIF-â constitutive et d’une sous-unité HIF-á, spécifique de la réponse hypoxique. Chez l’homme, trois gènes hifá ont été identifiés : hif1a, epas1 et hif3a codant respectivement pour HIF-1á, HIF-2á et HIF-3á. En raison de sa distribution tissulaire ubiquitaire et de son impact prépondérant sur la régulation des gènes cibles, HIF-1á est l’isoforme la plus étudiée. Au cours de ma thèse, j’ai été impliqué dans 3 projets : • sur un plan fondamental, je me suis intéressé à la régulation de HIF-1á par les prolines hydroxylases (PHDs), enzymes induisant la liaison de HIF-1á à la protéine von Hippel-Lindau (pVHL), étape nécessaire à la dégradation de HIF-1á par le protéasome. Par une approche d’interférence par ARN, nous avons montré que l’isoforme PHD2 est l’enzyme clé in cellulo impliquée dans la régulation de la stabilité de HIF-1á. • sur un plan clinique, nous avons évalué l’impact de l’immunomarquage HIF-1á sur une série de cancers du seins. Nous avons montré que HIF-1á est un facteur pronostique indépendant ainsi qu'un facteur de mauvais pronostique après traitement adjuvant par radio et / ou chimiothérapie. Enfin sur un plan pré-clinique, nous avons analysé l’effet de l’invalidation de HIF-1á par RNAi sur un modèle xénogreffe de mélanome. Nous avons rapporté un ralentissement de la croissance tumorale dans les souris traitées par siRNA.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (205 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 183-204

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 07NICE4044
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.