Essai d'analyse sectorielle des poltiques de libéralisation commerciale : le cas du Maroc

par Mustapha Ouatmane

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Albert Marouani et de Abdelghani Bouayad.

Soutenue en 2007

à Nice .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le Maroc fait de son engagement dans le processus de libéralisation commerciale et d'ouverture sur l'extérieur un choix stratégique. Ce choix est porteur d'importantes opportunités en matière de développement économique et social et de renforcement de l'attractivité du territoire national pour les investissements directs étrangers. Il devrait alors permettre une véritable dynamique de spécialisation ainsi qu'une réelle insertion du Maroc dans le monde. Cette stratégie pose également d'importants défis à l'entreprise marocaine en termes de compétitivité et de positionnement sur les marchés intérieur et extérieur. Afin de créer un environnement propice au développement de ses échanges commerciaux avec les pays tiers, le Maroc a signé plusieurs accords et conventions avec différents pays, que ce soit au niveau bilatéral, régional ou multilatéral. Il importe donc d'analyser les conditions d'optimisation de cet essor, à travers l'exploration des possibilités de croissance de l'économie nationale mais aussi à travers les restructurations sectorielles induites par la concurrence et le redéploiement territorial des activités. Quels impacts ces différents accords de libéralisation et d'ouverture peuvent-ils avoir sur l'économie marocaine ? Quelle capacité le Maroc a-t-il pour surmonter les contraintes qui pèsent sur l'offre de production ? Quelle est la qualité de sa participation au système commercial mondial ? L'objectif de cette thèse est donc de développer un cadre d'évaluation des effets de la libéralisation commerciale sur le tissu productif marocain. La réforme des politiques publiques impliquant un dosage entre mesures globales et ciblées, l'impact de l'ouverture commerciale doit être évalué au niveau des différents secteurs de l'économie marocaine. De cette recherche, l'application du modèle d'équilibre général calculable à l'analyse de l'impact des politiques de libéralisation commerciale au Maroc, on a pu mettre en évidence les principaux résultats suivants : la libéralisation commerciale entraîne avant tout une réallocation des ressources vers les secteurs pour lesquels le Maroc possède des avantages comparatifs. L'impact de cette libéralisation est assez négatif pour la production de certaines industries de biens manufacturés comme l'industrie d'extraction, l'industrie métallurgique. . . En revanche, l'impact est positif sur les autres secteurs de biens manufacturés tels que l'industrie chimique, l'industrie mécanique, l'industrie du textile et du cuir, dans lesquelles le Maroc accentue avec succès sa spécialisation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol (267 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 251-267

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 07NICE0007
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 07NICE0007bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.