Essai d'analyse sectorielle des poltiques de libéralisation commerciale : le cas du Maroc

par Mustapha Ouatmane

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Albert Marouani et de Abdelghani Bouayad.

Soutenue en 2007

à Nice , en partenariat avec Centre d'Etudes en Macroéconomie et Finance Internationale (Nice) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Le Maroc fait de son engagement dans le processus de libéralisation commerciale et d'ouverture sur l'extérieur un choix stratégique. Ce choix est porteur d'importantes opportunités en matière de développement économique et social et de renforcement de l'attractivité du territoire national pour les investissements directs étrangers. Il devrait alors permettre une véritable dynamique de spécialisation ainsi qu'une réelle insertion du Maroc dans le monde. Cette stratégie pose également d'importants défis à l'entreprise marocaine en termes de compétitivité et de positionnement sur les marchés inte��rieur et extérieur. Afin de créer un environnement propice au développement de ses échanges commerciaux avec les pays tiers, le Maroc a signé plusieurs accords et conventions avec différents pays, que ce soit au niveau bilatéral, régional ou multilatéral. Il importe donc d'analyser les conditions d'optimisation de cet essor, à travers l'exploration des possibilités de croissance de l'économie nationale mais aussi à travers les restructurations sectorielles induites par la concurrence et le redéploiement territorial des activités. Quels impacts ces différents accords de libéralisation et d'ouverture peuvent-ils avoir sur l'économie marocaine ? Quelle capacité le Maroc a-t-il pour surmonter les contraintes qui pèsent sur l'offre de production ? Quelle est la qualité de sa participation au système commercial mondial ? L'objectif de cette thèse est donc de développer un cadre d'évaluation des effets de la libéralisation commerciale sur le tissu productif marocain. La réforme des politiques publiques impliquant un dosage entre mesures globales et ciblées, l'impact de l'ouverture commerciale doit être évalué au niveau des différents secteurs de l'économie marocaine. De cette recherche, l'application du modèle d'équilibre général calculable à l'analyse de l'impact des politiques de libéralisation commerciale au Maroc, on a pu mettre en évidence les principaux résultats suivants : la libéralisation commerciale entraîne avant tout une réallocation des ressources vers les secteurs pour lesquels le Maroc possède des avantages comparatifs. L'impact de cette libéralisation est assez négatif pour la production de certaines industries de biens manufacturés comme l'industrie d'extraction, l'industrie métallurgique. . . En revanche, l'impact est positif sur les autres secteurs de biens manufacturés tels que l'industrie chimique, l'industrie mécanique, l'industrie du textile et du cuir, dans lesquelles le Maroc accentue avec succès sa spécialisation.


  • Résumé

    Morocco makes a strategic choice of its engagement in the process of trade liberalization and opening on outside. This choice is carrying important opportunities as regards economic and social development and reinforcement of the attractivity of the own territory for the foreign direct investments. It should then allow a true dynamics of specialization as well as a real insertion of Morocco in the world. This strategy also put out important challenges with the Moroccan company in terms of competitiveness and positioning on the domestic markets and outside. In order to create a favourable environment with the development of its trade with third countries, Morocco signed several agreements and conventions with various countries, at bilateral, regional or multilateral levels. It is thus important to analyze the conditions for optimizing this profit through the exploration of the potentialities borders of the national economy growth, but also through the sectoral reorganizations induced by the competition and the territorial redeployment of the activities. Which impacts could have on the Moroccan economy these various agreements of liberalization and opening? Which capacity has Morocco to overcome the constraints weighing on the production offer? What quality of its participation in the world trade system can Morocco offer? The objective of this thesis is thus to develop a framework of evaluation of the effects of trade liberalization on Moroccan firms. The reform of the public policies implying total and targeted measurements, the impact of the trade liberalization must be evaluated according to the various sectors of the Moroccan economy. The methodological framework developed in the thesis is applied to the analysis of the sectoral impact of the policies trade liberalization in Morocco, by using the Computable General Equilibrium Model. Trade liberalization involves a whole reallocation of the resources towards the sectors for which Morocco has comparative advantages. The impact of this liberalization is negative for the production of certain industries of goods manufactured like the industry of extraction and metallurgical industry. On the other hand, the impact is positive on the other sectors of goods manufactured such as the chemical industry, the mechanical engineering industry, the industry of the textile and the leather, in which Morocco accentuates successfully its specialization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol (267 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 251-267

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 07NICE0007
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 07NICE0007bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.