L' improvisation contextualisée en français langue étrangère : le cas d'apprenants japonais

par Marie-Noëlle Cocton-Le Cam

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Jacqueline Feuillet.

Soutenue en 2007

à Nantes .


  • Résumé

    Pourquoi ne pas improviser en classe de FLE alors que l’improvisation est quotidienne ? La première partie s’applique à définir ce que sont les concepts de communication et d’improvisation, ce que recouvre la communication dans une réalité quotidienne, plus loin que le seul échange linguistique. Créativité tantôt spontanée, tantôt réfléchie, l’improvisation subit des contraintes qui la placent dans un contexte relationnel lié à la culture. La deuxième partie trace un portrait des traits essentiels de la culture des apprenants japonais. Cette présentation de l’acteur social permet de poser la démarche à adopter et d’expliciter le modèle de transcription retenu (Tabensky, 1997). Enfin, une analyse détaillée du corpus expose les bienfaits de l’improvisation – spontanéité, engagement, créativité – et offre ainsi une réflexion sur l’improvisation comme lieu de rencontre interculturelle. Ceci aboutit à une proposition didactique qui se donne pour objectif de découvrir les rôles de l’apprenant et de l’enseignant dans l’apprentissage créatif et de créer un système d’évaluation prenant en compte l’apprenant, le joueur et l’acteur.

  • Titre traduit

    Contextualized improvisation in a french as a Foreign Language class : the case of Japanese learners


  • Résumé

    Why not improvise in a French as a Foreign Language class when improvisation is an every day practice ? The first section aims to define the concepts of communication and improvisation, as well as the scope of communication in daily reality, beyond simplelinguistic exchange. At times spontaneous, at times planned, improvisation is limited by the constraints of the cultural context in which it occurs. The second section describes the main features of the Japanese learners’ culture. This description of the social actor allows the approach to adopt to be defined and to explain the chosen transcription model (Tabensky, 1997). Finally, a detailed analysis of the corpus outlines the benefits of improvisation (i. E. Spontaneity, learner engagement, creativity) and provides a reflection on improvisation as an intercultural meeting. This leads to a didactic approach, which sets out to discover the roles of the learner and the teacher in creative learning, and to create a system of evaluation which takes into account the learner, the role-player and the actor.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (596 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 293-311. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 07 NANT 3026
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.