Le poids de l'invisible dans la poésie de Jean Cocteau ou l'insoutenable légèreté du poète

par Sylvie Besson

Thèse de doctorat en Littérature

Sous la direction de Pierre Masson.

Soutenue en 2007

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œweight of the invisible in the poetry of Jean Cocteau or the unbearable lightness of being


  • Résumé

    Cette étude présente l'analyse de poèmes de Cocteau qui suivent la quête de l'invisible toujours synonyme d'extrême confusion. Si certains critiques ont remis en cause nombre d'a-priori sur le poète, l'invisible reste une énigme réduite à des thèmes autoréférentiels, mortifères ou à de vagues notions oniriques. Ce travail conteste l'absence d'une ligne de conduite ferme et originale. L'invisible se met autant en quête d'intériorité qu'en quête d'extériorité prenant forme et signification dans une matière-émotion vigoureuse et méditative. Toutes les incarnations de l'invisible révèlent un langage qui renouvelle le monde par un espace intérieur, donnant à penser le visible. Ce travail insiste sur le lyrisme complexe d'une poésie “mélanco-ludique” tout en interrogeant les limites que s'est imposé le poète de peur de se condamner Le sens de l'invisible constitue la question fondamentale de cette étude : une poésie ontologique en marche comme lutte paradoxale contre l'oubli.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (447 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p 433-447

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 07 NANT 3017
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.