Intégration scolaire des élèves en situation de handicap moteur en EPS : représentations sociales et pratiques pédagogiques des enseignants

par Jamal Ahmed Ben Zreba

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Michel Fabre et de Bertrand Bergier.

Soutenue en 2007

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    School integration of the pupils in situation of motor handicap in physical education : between social representations and pedagogic practices of the teachers


  • Résumé

    Lorsqu’un élève en situation de handicap moteur participe au cours d’éducation physique, une situation paradoxale, peut être remarquée en premier lieu. Celle-ci se traduit souvent par une question traditionnelle que se posent les enseignants : comment peut-on intégrer un élève en SHM en EPS parmi les élèves valides, malgré sa déficience motrice ? En effet, les élèves en SHM n’ont pas les mêmes besoins spécifiques dans d’autres disciplines où les enseignements font appel uniquement aux capacités intellectuelles. L’enseignant d’EPS se trouve alors seul devant une profusion de difficultés. En outre, si on l’évalue par rapport aux autres disciplines, les chercheurs affirment que l’EPS n’a pas encore trouvé son identité réelle dans le système éducatif. S’appuyant sur le corpus bibliographique et aussi à partir de notre enquête préliminaire, nous avons remarqué que la problématique de l'intégration peut être élargie à deux dimensions supplémentaires. La première est une dimension pratique : les élèves en SHM ne participent qu’aux activités les plus légères qui conviennent à leurs possibilités et à leurs situations de handicap. Signalons à ce propos que les participations ont été justement perçues comme un moment de plaisir et de socialisation. Le cas extrême est celui des élèves en fauteuil roulant sont dispensés d’EPS. Les enseignants d’EPS ne disposent d’aucune adaptation à leurs pratiques pédagogiques. La deuxième est une dimension représentationnelle. Deux variables dépendantes ont émergé dans cette dimension : la spécificité de la discipline et la spécificité du handicap. Elles sont des éléments constitutifs dans les représentations de l’intégration et de l’élève handicapé chez les enseignants d’EPS. Notre question principale a donc pour objectif de mettre en évidence les liens entre les deux dimensions comme des facteurs essentiels et déterminants du processus de l’intégration scolaire : Quels sont les liens entre les représentations sociales que les enseignants d’EPS ont de l’élève en SHM, son intégration scolaire, et leurs pratiques pédagogiques déployées sur le terrain ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (333 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 280-295

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 07 NANT 3006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.