Surface de réponse des efforts de houle des structures jackets colonisées par des bio-salissures

par Morgan Laetitia Boukinda Mbadinga

Thèse de doctorat en Sciences de l'ingénieur. Mécanique

Sous la direction de Christian Wielgosz et de Franck Schoefs.

Soutenue en 2007

à Nantes .


  • Résumé

    Lors de la conception ou de l'analyse d'une structure pétrolière offshore, une des étapes les plus délicates concerne le calcul des sollicitations, actions exercées par la houle, le vent et les courants. Il recouvre plusieurs niveaux d'aléas ou d'incertitudes concernant les paramètres caractérisants l'environnement marin et le calcul de sollicitations. En phase de requalification, cette problèmatique est accentuée par les présences d'organismes marins, appelés bio-salissures marines. En effet, très rapidement, les structures implantées sont couvertes d'une multitude d'organismes marins. Ce phénomène est particulièrement difficile à quantifier compte tenu de la diversité des organismes, des conditions saisonnières et de la compétition à laquelle se livrent les différentes espèces pour leur survie. Son influence sur une structure pétrolière offshore peut être mesurée à plusieurs niveaux : gêne ou interdit des inspections visuelles du support sous-jacent, procédures de nettoyage coûteuses pour les industries pétrolières, augmentation des efforts hydrodynamiques au niveau de la structure. On propose dans ce mémoire une modélisation probabiliste de l'évolution de la colonisation de bio-salissures en cinq régions du Golfe de Guinée et une modélisation probabiliste, sous forme de surface de réponse physique, du calcul de sollicitations sur des structures Jacket en présence de bio-salissures. On conclut sur une étude de cas mettant en avant des études de sensibilité et d'incertitudes en vue d'améliorer, de compléter, d'intégrer et de rendre plus opérationnels les méthodes et outils de requalification disponibles.

  • Titre traduit

    Response surface for marine load on jackets structures colonised by marine growth


  • Résumé

    When designing or re-assessing an offshore structure, one of the most delicate stages relates to the calculation of the solicitations : actions exerted by the swell, the wind and the currents. It comes partly from the randomness or uncertainties that concern the marine environment as well as the modelling of loading. Presence of marine growth makes these questions more sensitive. The generic term of marine growth includes the vegetable species (algae …) and animal (mussel, anemones, corals …). Indeed very quickly, the structures are covered of a multitude of marine organisms. It remains particularly difficult to quantify this phenomenon by taking into account the diversity of the organism, the seasonal conditions and the competition to which the various species for their survival are delivered. Its influence on an offshore structure can be measured on several levels : obstruct or prohibits a visual inspection of the subjacent support, expensive procedures of cleaning for oil industries, increase in the hydrodynamic efforts on the level of the structure. This work aims to provide a probabilistic modelling of marine growth evolution in five regions in the Gulf of Guinea. A physical matrix response surface is then built in view to provide a probabilistic modelling of the environmental loading on Jacket offshore structures in presence of marine growth. A study case allows performing sensitivity and uncertainty studies in view to improve, supplement, integrate and make more operational the methods and tools for structural reassessment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (234 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 185-191

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.