Détection de l'administration de l'hormone de croissance équine recombinante : application au contrôle antidopage dans les courses hippiques

par Ludovic Bailly-Chouriberry

Thèse de doctorat en Biologie, biomolécules

Sous la direction de Bruno Le Bizec.

Soutenue en 2007

à Nantes .


  • Résumé

    L’hormone de croissance est une molécule protéique à activité anabolisante dont les propriétés peuvent être mises à profit pour améliorer les performances sportives des chevaux de courses et accroître la rentabilité de production des animaux d’élevage. Cependant, la législation est très stricte car l’utilisation de cette molécule ou de sa forme recombinante est interdite par le code des courses et les directives européennes en vigueur. Le problème est qu’il n’existe aucune méthode directe fiable de détection de cette molécule présente à l’état de trace dans le plasma (µg. L-1) pour appliquer la réglementation. Dans ce contexte, les travaux de thèse ont permis d’aboutir à la mise au point de deux méthodes, l’une directe et l’autre indirecte, de détection de l’administration frauduleuse d’hormone de croissance équine recombinante (reGH) à des chevaux. La méthode de détection directe de la reGH a été obtenue avec la mise au point d’une nouvelle stratégie analytique basée sur la LC-ESI-(+)-MS/MS en identifiant par spectrométrie de masse le peptide N-terminal caractéristique de la forme recombinante. La méthode de détection indirecte a quant à elle été développée par ELISA afin de mettre en évidence la production d’anticorps anti-reGH consécutive à un traitement avec cette molécule. Les résultats obtenus, à savoir la validation de la méthode directe de détection dans le plasma à 5 µg. L-1 et la détection d’anticorps anti-reGH pendant plus de 5 mois après traitement, permettent d’envisager des applications immédiates à la lutte antidopage des animaux

  • Titre traduit

    Detection of recombinant equine groth hormone administration : antidoping application in horseracing


  • Résumé

    The growth hormone is a peptidic molecule with anabolic activity potentially used to improve horse athletic efficiency and to increase the production profitability of farm animals. However, the legislation is very strict and the use of this molecule or its recombinant form is strictly forbidden by the races code and the European directives in force. The problem is that no reliable direct method exists to detect this molecule present at trace levels in plasma (µg. L-1) in order to comply the regulation. In this context, this PhD thesis work enabled the development of two methods, one direct and one indirect, for the detection of recombinant equine growth hormone (reGH) misuse in horses. The direct detection method of reGH was obtained with the development of a new analytical strategy based on LC-ESI-(+)-MS/MS through the identification by mass spectrometry of the N-terminal peptide, characteristic of the recombinant form. The indirect method was developed by ELISA to detect the production of anti-reGH antibodies consecutive to a treatment with reGH. The results obtained, namely the direct detection of reGH in plasma at 1 µg. L-1 and the anti-reGH antibodies detection up to five months after treatment, allow to consider an immediate application in illegal administration of this molecule to race horses and food producing animals

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (289 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 265-[280]. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007 NANT 2134
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.