Contribution à la sauvegarde des objets techniques anciens par l'archéologie industrielle avancée : proposition d'un modèle d'information de référence muséologique et d'une méthode inter-disciplinaire pour la capitalisation des connaissances du patrimoine technique et industriel

par Florent Laroche

Thèse de doctorat en Génie mécanique

Sous la direction de Alain Bernard et de Michel Cotte.


  • Résumé

    Pour optimiser sa création de valeur, l'entreprise adapte sans cesse son mode de fonctionnement et ses outils de production. Les machines considérées comme obsolètes car ne répondant plus à la demande sont arrêtées, remisées voire même démantelées. Ainsi, certains sites industriels disparaissent et les hommes, catalyseurs des savoir-faire, les emportent avec eux. Sauvegarder, analyser et comprendre ces objets du Patrimoine Passé peut permettre de les transformer en Capital Présent pour les industriels. Quant à leurs conservations et leurs vulgarisations dans les musées et les sites, le vieillissement intrinsèque de l'information technique nécessite d'implémenter une nouvelle muséologie pour ce 3ème millénaire. La méthodologie développée consiste à renverser l'axe des temps de la conception : c'est le Rétro-processus de Conception Patrimoniale. L'Archéologie Industrielle Avancée permet la constitution du Dossier d'Oeuvre Patrimoniale Technique en capitalisant les connaissances du passé sous une forme numérique et en les repositionnant virtuellement en situation d'usage à des fins de muséographie et de valorisation. La complexité des objets induisant une multiplicité des compétences, c'est un nouveau Processus Coopératif d'ingénierie Patrimoniale. Dès lors, une nouvelle forme d'Equipe Inter-disciplinaire émerge pour laquelle un référentiel commun permet de faire cohabiter les différentes sémantiques. Ainsi, le Système d’Information proposé encapsule cette taxonomie des Hommes en considérant également les acteurs du passé. Le modèle définit l'Objet technique à caractère patrimonial dans ses Aspects Internalistes et Externalistes. Le Digital Heritage Reference Model ou Dossier d’Oeuvre Patrimonial Numérique de Référence, DHRM, peut alors être considéré comme un nouvel outil de travail muséologique. Dans ces travaux de recherche, de nombreux cas d'études sont analysés et conceptualisés pour construire les ontologies validant ainsi l'applicabilité du DHRM

  • Titre traduit

    Contribution to the preservation of Old technical objects thanks to Advanced industrial archaeology : proposition of a Reference information system for museology and an Inter-disciplinary method for Capitalizing knowledge stemming from the industrial and technical heritage


  • Résumé

    For optimizing its added value creation, enterprise adjusts continuously its operating modes and its production tools. Machines considered obsoletes as soon as they don't meet the demand, are consequently stopped, stored and very often dismantled. Consequently, industrial sites disappear and the workers, creators of knowledge, are leaving the industrial world with their know-how. Safe keeping, analyzing and understanding these objects belonging to a Past Heritage can convert them into a Present Capital; sometimes, they can even become an innovation source for preparing our future and assisting industrials to create the tomorrow objects. In addition, concerning their conservation and their popularization in museums and sites, the aging of technical information requires to implement a new kind of museology for this 3rd millennium. The developed methodology consists in overturning the design time axis: it is the Reverse-process of Heritage Design. Advanced Industrial Archaeology, allows the elaboration of the Technical Heritage File by capitalizing knowledge from the past into a digital media and a virtual simulating state for museography and valorization. As the objects complexity requires a multiplicity of competences, the Heritage Cooperative Engineering Process requires collaborations of experts who usually, do not collaborate. Therefore, a new kind of Inter-disciplinary Team is appearing which needs a common base for allowing different semantics living together. Consequently, the Information System proposes to encapsulate this taxonomy of the Men, also taking into account the actors of the past. The model defines the Heritage Technical Object in its Internal and External Aspects. The Digital Heritage Reference Model, DHRM, can then be considered as a new tool for museology. During these researches, numerous technical studies are analyzed and conceptualized so as to build the ontology's and consequently validate the applicability of DHRM.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Contribution à la sauvegarde des objets techniques anciens par l'archéologie industrielle avancée : proposition d'un modèle d'information de référence muséologique et d'une méthode inter-disciplinaire pour la capitalisation des connaissances du patrimoine technique et industriel

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (446-111 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f. 425-439. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Ecole centrale de Nantes. Médiathèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.2239 bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.