Analyse des évolutions du signal électromyographique en vue de la prédiction de l'endurance limite lors de taches mono- et multi-segmentaires

par Sébastien Boyas

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives. Physiologie

Sous la direction de Arnaud Guevel.

Soutenue en 2007

à Nantes .


  • Résumé

    Ces travaux visent à analyser les évolutions du signal électromyographique (EMGs) afin de prédire l’endurance limite (tlim) de tâches sous-maximales menées jusqu’à épuisement. Nos études sur la tâche multi-segmentaire rapportent que la prédiction du tlim dans ces conditions est limitée car probablement influencée par la mise en place de coordinations musculaires entre les synergistes, et ce plus particulièrement pour des sujets entraînés. En condition mono-segmentaire, une intensité d’exercice plus élevée semble favoriser la prédiction du tlim. L’augmentation de l’intensité réduirait l’influence des facteurs centraux et psychologiques dans la performance et limiterait les stratégies de coordination musculaire qui peuvent perturber la prédiction du tlim. La variation de l’angle articulaire a peu d’effet sur la prédiction du tlim. Les évolutions de l’énergie contenue dans la bande de fréquences basses (6-30 Hz), caractérisées par l’area ratio, seraient à privilégier en vue de la prédiction de l’endurance limite. La prédiction du tlim pourrait être utile lors de l’évaluation des capacités musculaires de sportifs, ou de sujets pathologiques, en réduisant la durée d’effort et les risques délétères inhérents aux exercices menés jusqu’à épuisement

  • Titre traduit

    Analysis of the change in electromyographic signal to predict endurance time during mono- and multi-segmental tasks


  • Résumé

    This work aims to analyse the changes in the electromyographic signal (sEMG) in order to predict the endurance time (tlim) of submaximal tasks sustained to exhaustion. Our studies focused on multi-segmental task indicate that the prediction of the tlim in these conditions is limited, and probably influenced by the development of muscular coordination between synergists, particularly for trained subjects. In the mono-segmental condition, higher exercise intensity seems to improve tlim prediction. Increasing exercise intensity may reduce the influence of central and psychological factors in performance and may limit muscular coordination strategies which alter tlim prediction. Changes in articular angle seem to not influence the prediction ability. Prediction would be useful during the testing of muscular capacities of sportsmen, or pathologic, subjects in limiting exercise time and therefore the deleterious risks associated to exercises lead to exhaustion

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (193 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f. 177-192. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007 NANT 2116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.