Modulation pharmacologique et nutritionnelle des perturbations métaboliques associées à l'insulinorésistance chez le chien obèse : implication des PPARs

par Samuel Serisier

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Nutrition et métabolisme

Sous la direction de Thierry Magot et de Patrick Nguyen.

Soutenue en 2007

à Nantes .


  • Résumé

    Le but de cette étude était de caractériser notre modèle d’étude, le chien obèse insulinorésistant, et de l’utiliser pour des études nutritionnelles et notamment examiner les effets du thé vert, plante riche en polyphénols, sur les perturbations métaboliques associées à l’obésité et en comprendre les mécanismes d’action. Comme chez l’homme, la prise de poids chez le chien a entraîné une résistance à l’insuline et une dyslipidémie. Puis, le traitement avec la rosiglitazone, agoniste PPAR, a augmenté la sensibilité à l’insuline et l’adipogenèse. Le traitement au fénofibrate, agoniste PPAR, a provoqué une diminution de la triglycéridémie par augmentation de l’expression de la lipoprotéine lipase ainsi qu’une diminution du LDL-cholestérol et une diminution du taux d’acides gras libres plasmatiques par diminution des enzymes de leur synthèse et augmentation de celles impliquées dans leur catabolisme. Au vu de ces résultats, nous avons confirmé que le chien obèse insulinorésistant était un bon modèle d’étude des agonistes PPAR. Nous avons alors étudié des modulateurs nutritionnels potentiels des PPARs, les polyphénols du thé vert. Nous avons observé une augmentation de la sensibilité à l’insuline (+60%) et une diminution de la triglycéridémie (-50%). L’expression de PPAR et de PPAR ainsi que leurs gènes cibles impliqués dans le métabolisme glucido-lipidique (adiponectine, GLUT4, LPL) a été augmenté. L’ensemble de ces travaux confirme l’intérêt du chien pour l’étude du syndrome d’insulinorésistance et le développement de traitements pharmacologiques et nutritionnels.


  • Résumé

    The aim of this study was to characterize obese insulin resistant dog model and use it for nutritional studies notably the effects of green tea polyphenols on metabolic disturbances induced-obesity and understand molecular mechanisms. As human, weight gain resulted in insulin resistance and dyslipidemia. Then, PPAR agonist treatment increased insulin sensitivity and adipogenesis. PPAR agonist treatment decreased triglyceride levels by increasing LPL expression, decreased LDL-cholesterol and decreased free fatty acid levels by decreasing the enzymes of their synthesis and by increasing the enzymes of their catabolism. After we have confirmed that obese insulin resistant dog was a suitable model to study PPAR agonists, we studied potential nutritional modulators of PPARs, the green tea polyphenols. We have observed an increase in insulin sensitivity (+60%), a decrease in triglyceridemia (-50%) and an increase in the expression of PPAR, PPAR and their target genes. These studies indicate that dog is a suitable model to study insulin resistance syndrome and to develop drug and nutritional treatments.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (264 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 247-264

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007 NANT 2094
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.