Rôle de contraintes neuromusculaires sur le contrôle volontaire des coordinations sensorimotrices et la demande attentionnelle associée

par Alexandre Murian

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives. Sciences du mouvement humain

Sous la direction de Arnaud Guevel et de Thibault Deschamps.


  • Résumé

    Placé dans le cadre de l’approche dynamique des coordinations motrices, ce travail de thèse visait à appréhender le rôle de contraintes neuromusculaires (résistance, charge et/ou fatigue) sur le contrôle volontaire des coordinations sensorimotrices et la demande attentionnelle associée. A ces fins, notre première étude a montré que l’effet positif d’une instruction comportementale intentionnelle sur la stabilité des coordinations bimanuelles était limité dans la durée. Ce résultat suggérait une éventuelle déplétion des ressources attentionnelles au cours du temps. Aussi notre deuxième étude testait plus directement l’influence d’une résistance au mouvement sur la stabilité des coordinations et la demande attentionnelle associée et ce, en fonction du temps de réalisation (300 s). Nos résultats ne peuvent valider l’hypothèse d’un épuisement en attention mais suggèrent davantage des régulations localisées à un niveau périphérique. L’influence d’un exercice épuisant préalable à la réalisation de la tâche de coordination bimanuelle (étude 3) semble accréditer cette hypothèse d’adaptations neuromusculaires. En outre, lors d’une tâche de pointage mono-segmentaire, une quatrième étude a révélé des résultats similaires : une dégradation de performance en condition de fatigue et de charge élevée sans demande attentionnelle supplémentaire. Néanmoins des analyses complémentaires de l’activité EMGs enregistrée au cours de ces différentes études démontrent des adaptations du système nerveux central au cours de la production et du contrôle de mouvement sans qu’elles soient pour autant accompagnées d’un coût en attention supplémentaire.


  • Résumé

    Within the framework of dynamical approach to motor coordination, the purpose of this work was to acknowledge and understand the contribution of neuromuscular constraints (resistance, load and/or fatigue) on the voluntary control of sensorimotor coordination and attentional demands. To this aim, our first study has shown that the positive effect of intentional instructions on the stability of bimanual coordination was time-limited. This result suggested a possible depletion of attentional resources with time. Thus, our second study tested more precisely the influence of resistance to motion on the coordination stability and the concomitant attentional demands as a function of trial duration (300 s). Our results do not confirm the hypothesis of attentional depletion but suggest adaptations mainly occurred at a peripheral level. The influence of an exhausting exercise prior to bimanual coordination performance (third study) seems to support the hypothesis of neuromuscular adaptations. Besides, in an unimanual pointing task, a fourth study revealed similar results: a degradation of motor performance with fatigue and load condition without additional attentional demands. Nevertheless, complementary analyses of the electromyographic activity (sEMG) recorded during these studies demonstrate a compensating activity of the central nervous system necessary for the production and the control of movement, but these adaptations were not paralleled by a higher attentional cost.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 148-164

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007NANT2038
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.