De l'intention à l'action entrepreneuriale : approche comparative auprès de TPE françaises et tunisiennes

par Malek Bourguiba

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Mohamed Bayad.

Le jury était composé de Pierre Louart, Christophe Schmitt, Thierry Verstraete.

Les rapporteurs étaient Jacques Liouville, Robert Paturel.


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l'étude de la contingence culturelle de l'intention-action de création d'entreprise. Elle met en oeuvre une recherche empirique qui permet, au travers de la démarche de triangulation, d'explorer le rôle de la culture nationale dans ces notions. Une analyse théorique des principaux concepts dans le domaine de l'entrepreneuriat et de la culture nationale, permettra de mettre en évidence un cadre conceptuel adapté à l'étude de la contingence culturelle de l'intention entrepreneuriale. En effet, ce dernier propose une approche intégrant les différents niveaux d'analyse de la culture nationale et leurs incidences sur la formation de l'intention entrepreneuriale. La thèse présente son projet en termes de problématique et de méthodologie, au travers d'un processus de collecte de données, par entretiens et questionnaires, sur 35 études de cas de créateurs de TPE en provenance de la région Lorraine (France) et de la région Grand Tunis (Tunisie). Les traitements de ces données (analyses qualitative et quantitative) conduisent à adopter la contingence culturelle de la désirabilité et de la faisabilité perçues de se lancer en affaires. La recherche suggère aux acteurs décideurs que l'intention entrepreneuriale ne peut-être considérée comme universelle. En revanche, elle peut être investie au travers de certaines caractéristiques culturelles spécifiques, notamment les valeurs et croyances culturelles, le contexte relationnel, les motivations, les modèles d'entrepreneurs, etc. Ainsi, cette étude met en avant l'imbrication de la culture nationale et la culture entrepreneuriale.

  • Titre traduit

    From intention to entrepreneurial action : comparative approach on French and Tunisian small business


  • Résumé

    This thesis is dedicated to study a cultural contingency of the entrepreneurial intention-action. It uses empirical research which permits, through a triangulation method, to explore the role of national culture in these notions. A theoretical analysis of main concepts on entrepreneurship and national culture enables to suggest an adapted conceptual framework for studying cultural contingency on entrepreneurial intention. In fact, this framework proposes an approach that permits to integrate different analysis levels of national culture and their effects on the entrepreneurial intention formation. The thesis presents its problematic and methodological project, through interviews and questionnaires applied in 35 case studies of small business creators, coming from "Lorraine" region (France) and "Grand Tunis" region (Tunisia). The data treatment (quantitative and qualitative analysis) brings to adopt the cultural contingency of perceived desirability and feasibility to start a business. The research suggests that intention of business creation can't be considered as universal. On the other hand it can be surrounded according to specific cultural characteristics, particularly, cultural values and beliefs, relational context, motivations, entrepreneurs' roles models, etc. It defends also the imbrication's entrepreneurial and national cultures.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.