La théorie de l'équilibre structural revisitée

par Louis Barthelemy

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Nicole Dubois.

Soutenue le 18-12-2007

à Nancy 2 , dans le cadre de LTS - Ecole doctorale Langages, Temps, Sociétés .

Le président du jury était Alain Trognon.

Le jury était composé de Jean-Pierre Deconchy, Robert-Vincent Joule.


  • Résumé

    Sur la base de recherches à caractère expérimental, nous revisitons et approfondissons le paradigme de la consistance cognitive. Contrairement à ce que prévoient les théories de la consistance, nous montrons que, non seulement les gens ne présentent pas systématiquement des structures cognitives consistantes, mais aussi qu’ils se défendent fort peu face à des « agressions » idéologiques induisant de l’inconsistance. Nous expliquons ces observations, par le fait que la consistance n’est une valeur cognitive que dans des univers de croyances dotés d’une pertinence minimale. Par ailleurs, l’étude de la consistance cognitive donne lieu à la comparaison du formalisme classique des graphes et d’un formalisme nouveau : le graphe des parentés. Ces deux derniers convergent sur les indices de consistance. Le graphe des parentés met en évidence deux nouveaux indices : l’assimilation et la disjonction. Leur analyse donne lieu à une interprétation psychologique.

  • Titre traduit

    The structural balance theory reviewed


  • Résumé

    Based on experimental research we reviewed and thoroughly examined the paradigm of cognitive consistency. In contrast with various consistence theory predictions, we showed that people are not systematically endowed with consistent cognitive structures and do not defend themselves very carefully against ideological “aggressions” inducing inconsistency. We explained these findings by the fact that consistency has a cognitive value only in self relevant fields. On the other hand, studies on cognitive consistency gave rise to comparisons between classical formalism of graphs and a new formalism one: the graph of relationships. Both graphs converge on consistency factors. The graph of relationships underlies two new factors: assimilation and disjunction. Their analysis gave rise to psychological interpretations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.