Etude des procédés de colmatage d’alliages d’aluminium anodisé

par Aurélie Pernot-Gehin

Thèse de doctorat en Physique et Chimie de la Matière et des Matériaux

Sous la direction de Jean Steinmetz.

Soutenue le 30-10-2007

à Nancy 1 , dans le cadre de EMMA , en partenariat avec Laboratoire de Chimie du Solide Minéral (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Steinmetz.

Le jury était composé de Michel Grisel, Christine Blanc, Jean Steinmetz, Kevin Ogle, Emmanuel Rocca, Alain Viola, Myriam Augros.

Les rapporteurs étaient Michel Grisel, Christine Blanc.


  • Résumé

    Afin de rechercher des alternatives au traitement à base de sels de nickel, la caractérisation de nouveaux traitements de colmatage et leurs résistances à la corrosion sur les alliages d’aluminium anodisé ont été réalisée. L’étude morphologique des couches anodiques a montré que les pores n’étaient pas bouchés après l’étape de colmatage. Seule une couche superficielle est observée pour certains traitements de colmatage. La couche d’oxyde anodique colmatée ou non est composée d’alumine et d’oxyhydroxyde d’aluminium avec incorporation d’ions sulfates. La teneur de ces ions est moins importante dans la couche d’oxyde après colmatage. En effet, pendant ce traitement a lieu un mécanisme de diffusion dans la couche des espèces « colmatantes » qui conduit à la sortie des ions sulfates. La protection contre la corrosion du composé « colmatant », adsorbé dans les nanoporosités ou fixé dans une couche superficielle, reste très dépendante de l’alliage et des défauts présents dans les couches à l’échelle microscopique après l’étape d’anodisation.

  • Titre traduit

    Study of sealing process on anodic aluminium alloys


  • Résumé

    In order to replace nickel-based sealing process, the characterization of new treatments of sealing and their corrosion resistances on anodic aluminum alloys were carried out. The morphological study showed that the pores were not stopped after the stage of sealing. Only a surface layer is observed for certain treatments of sealing. The anodic oxide coating sealed or not is made up of alumina and aluminum oxyhydroxide with incorporation of ions sulphates. The content of these ions is less important in the oxide coating after sealing during this treatment one observes the diffusion in the layer of the "sealing" species which leads to the exit of the ions sulphates. The anticorrosion properties of the "sealing" compound adsorbed in the nanoporosities or fixed in a surface layer remains very dependent on alloys and the defects present in the layers at the microscopic scale after the anodization.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.